Régime
regime sans sucre

Régime sans Sucre : Tout savoir sur le régime qui ne manque pas de goût

Différentes manières sont proposées pour perdre du poids tout en prenant soin de sa santé, dont les régimes.

Parmi ces derniers, le régime sans sucre est actuellement des plus prisés. De quoi s’agit-il réellement ? Quel en est le principe ? À qui s’adresse-t-il ? Quels en sont les avantages et les inconvénients ? Vous trouverez dans les lignes qui suivent tout ce qu’il faut savoir sur ce régime qui, certes, est donc moins « sucré », mais qui ne manque pas pour autant de goût.

Qu’est-ce que le régime sans sucre ?

Avant de définir le régime sans sucre, il serait tout d’abord pertinent de se pencher sur ce qu’est le sucre.

On distingue deux types de sucre. Il y a les sucres lents (encore appelés complexes) et les sucres rapides (aussi dénommés simples). On retrouve les premiers dans le pain par exemple, les céréales, ou encore les patates. Les seconds, quant à eux, sont entre autres apportés naturellement par les fruits, ou peuvent être rajoutés dans les aliments.

Dans ce dernier cas, il s’agit de tout ce qui est sucre en poudre, etc. On parle également de sucres raffinés. Dans tous les cas, les sucres apportent à notre organisme des glucides, ces derniers étant indispensables à notre organisme.

Ils ont notamment pour rôle de nous apporter l’énergie nécessaire pour entreprendre nos activités quotidiennes. C’est d’ailleurs pour cela qu’on parle de « carburant » de l’organisme.

Aussi, quand on dit régime sans sucre, il ne faut pas « entendre » régime sans glucides. Il s’agit plutôt d’un régime où sont « bannis » les sucres raffinés ou rajoutés. En d’autres termes, le régime sans sucre n’exclut pas les sucres / glucides apportés naturellement pas les aliments.

Le principe du régime sans sucre

alimentation sans sucre

Tout comme le régime sans sel exclu un maximum le sodium de l’alimentation, le  régime sans sucre s’attaquera aux glucides. Vous l’auriez compris, le principe du régime sans sucre est de privilégier un apport de glucides par les aliments naturels et d’exclure de son alimentation les sucres blancs, roux et tout autre forme de sucre raffiné, ainsi que les aliments qui en contiennent « trop ».

Par « trop », nous entendons un taux de sucre de plus de 5%. À titre d’exemple, font parties des aliments à éviter les glaces, les bonbons, les boissons sucrées, les pâtisseries, mais également les soupes industrielles, les sauces en sachet, etc. Et oui, ces dernières n’ont pas le « goût sucré » mais on y a bien rajouté du sucre et ce, le plus souvent à plus de 5%.

Bien évidemment, il s’agit également dans le régime zéro sucre de manger équilibré. Aussi, en plus des apports en glucides par les aliments naturels, il faut par ailleurs s’assurer d’apports suffisants en protéines et en lipides (en quantité raisonnable), ainsi qu’en vitamines et en minéraux. Tous les goûts sont donc bien là, sauf le « trop sucré ».

Pour qui est fait le régime sans sucre ?

D’une manière générale, le régime sans sucre est fait pour ceux qui veulent prendre soin de leur santé et de leur ligne. Toutefois, s’il s’agit essentiellement de maigrir, ce type de régime ne s’adresse pas « aux plus pressés ».

En effet, dans le régime sans sucre, les habitudes alimentaires, en tout cas les apports nutritionnels, ne changent pas, seuls les sucres rapides ou raffinés sont « remplacés » par les glucides des aliments naturels.

On n’aura donc pas les mêmes résultats spectaculaires mais pouvant nuire à la santé, notons-le toutefois qu’avec les régimes hypocaloriques comme le régime thonon ou encore certain régimes hypeprotéinés privilégiant les protéines au détriment des lipides et des glucides peuvent aussi causer des carences alimentaires.

Le régime sans sucre est ainsi l’idéal pour ceux qui veulent maigrir progressivement, tout en ne se privant d’aucun nutriment.

Sinon, le régime sans sucre peut également convenir au mieux aux personnes présentant certaines maladies ou certains états comme le diabète. Faut-il en effet rappeler que le diabète se complique par la consommation excessive de sucre, comme nous le verrons plus bas.

Est- il bon de bannir le sucre ?

 

Comme nous l’avons vu, notre organisme a besoin de glucides, car ces nutriments constituent son carburant. Ces derniers ne peuvent donc pas être bannis de l’alimentation, même si cela peut « grandement » accélérer la perte de poids.

Par contre, s’il s’agit d’éliminer de son alimentation les sucres rapides ou raffinés rajoutés aux aliments, les bienfaits sont multiples.

Les sucres rapides ou raffinés sont à la fois mauvais pour la santé et pour la ligne. En effet, il faut en premier lieu savoir qu’au même titre que le tabac, l’alcool et la drogue, ils créent de la dépendance, favorisant la production de la dopamine, qui n’est autre que l’hormone de la focalisation.

Ce qui veut dire que plus on consomme de gâteaux, de barres chocolatées, de soda, du café auquel on a rajouté du sucre, etc., plus on aura envie d’en consommer davantage. On parle alors d’addiction au sucre.

Or, quand l’organisme aura trouvé l’énergie nécessaire pour son bon fonctionnement, il stockera tout simplement le surplus de sucre, cela pour prévenir une éventuelle famine.

Et le mode de stockage est la graisse, le sucre étant transformé en cette matière qui nous fait gagner du poids et  qui plus est, nous expose à toutes sortes de maladies notamment cardiovasculaires.

Bannir tout ce qui est sucre raffiné est ainsi « bon », à condition toutefois d’observer une alimentation équilibrée à côté, c’est-à-dire comprenant des glucides, des lipides, des protéines, des vitamines et des minéraux comme le magnésium.

Et justement, il faut noter que les sucres raffinés ne contiennent ni minéraux, ni vitamines (contrairement à certains aliments lipidiques qui contiennent de la vitamine A et de l’oméga-3 par exemple), donc ils ne sont pas indispensables à l’organisme.

Ce qu’il faut savoir sur le régime sans sucre en pratique

regime sans sucre perte de poids

Exemple d’une journée de régime sans sucre

Pour que la perte de poids soit « assurée » et la bonne santé au rendez-vous, les suivantes formules sont à privilégier :

  • Pour le petit déjeuner : un fruit (ou une portion) sauf les fruits à éviter pendant un régime + deux aliments protéinés (dont un produit laitier) + une boisson chaude (sans rajout de sucre, bien évidemment) ;
  • Pour le déjeuner : légumes (cuits ou crus) + un aliment protéiné en entrée, un aliment protéiné + légumes cuits + un aliment glucidique (une tranche de pain) pour le plat, un fruit (ou une portion) + un produit laitier pour le dessert comme le fromage blanc 0 % ;
  • Pour le dîner : soupe de légumes (privilégier le « fait maison ») + un aliment glucidique (une tranche de pain) en entrée, un aliment protéiné + légumes cuits pour le plat, un aliment protéiné + un fruit (ou une portion) pour le dessert.

À noter :

  • Si on ressent de la faim, il n’est pas « interdit » de prendre un gouter à base de coupe-faim naturels dans l’après-midi. Il faut toutefois que ce soit en quantité raisonnable et bien évidemment, non sucré.
  • Si les lipides peuvent être apportés par les aliments protéinés (s’il s’agit de viandes grasses par exemple), il vaut mieux privilégier les lipides d’origine végétale, comme apportés par l’huile d’olive. Cette dernière peut d’ailleurs être utilisée pour l’assaisonnement des légumes, outre pour la préparation d’une viande maigre.

Sinon, pour vous donner une idée, voici quelques exemples d’aliments ne contenant pas de sucre rajouté (en tout cas pas plus de 5%) ou en contenant mais naturellement : la viande, les œufs, les poissons et fruits de mer, les légumes, les féculents ainsi que les céréales (à manger avec « modération » toutefois), les fruits (privilégier ceux qui contiennent beaucoup de d’eau / de jus), les graisses d’origine végétale (huile d’olive, etc.), les produits laitiers (sans sucre rajouté), ou encore l’eau bien sûr !

Les avantages du régime sans sucre 

regime sans glucide

Comme nous l’avons vu, le régime sans sucre est synonyme de perte de poids que ce soit globale ou pour un objectif en particulier comme maigrir des fesses. Il permet de se défaire de cette habitude de consommer du sucre et prévient le diabète. Par ailleurs, il faut noter que ce type de régime diminue également la fatigue.

 La perte de poids :

Bien que se faisant petit à petit, l’amaigrissement est toujours au rendez-vous avec le régime sans sucre, si on n’abuse pas sur la quantité des aliments (notamment les graisses ou lipides). En moyenne, la perte de poids est de 1 kg par semaine.

Toutefois, ce résultat n’est pas figé puisque cela varie en fonction de chacun. En effet, en combinant ce régime avec une activité physique régulière, cela permet d’accentuer les effets de ce régime sur la perte de poids.

– La désintoxication au sucre :

Comme nous l’avons vu, le sucre crée de la dépendance, stimulant la sécrétion de la dopamine. Le régime sans sucre permet donc une « réelle » désintoxication, ce qui nous aidera à manger à quantité moindre. En tout cas moins de sucres et d’aliments industriels qui en contiennent en abondance, favorisant davantage la perte de poids.

– Un régime anti-diabète :

Pour rappel, le diabète est une maladie chronique, se manifestant par un manque de production d’insuline (par le pancréas) ou la mauvaise utilisation de cette dernière par l’organisme.

Or, l’insuline est l’hormone qui aide à maintenir l’équilibre du glucose, donc du sucre, dans le sang, facilitant son absorption par les muscles, les tissus graisseux, etc. et régulant sa production par le foie. La maladie peut ainsi se traduire par un taux élevé de sucre dans le sang.

Aussi, en présence du diabète, le sucre doit être particulièrement limité / contrôlé.

Le régime sans sucre aide ainsi à prévenir cette maladie et l’empêche de s’aggraver si la personne en est déjà victime.

– Un régime avec moins de fatigue :

Contrairement à certains régimes, celui sans sucre n’entraîne pas de fatigue. En effet, comme il ne s’agit pas de bannir les glucides, l’organisme dispose donc de suffisamment de calories, de carburant.

Par ailleurs, les protéines sont également au rendez-vous, évitant la dégradation des muscles, même si des activités physiques sont entreprises. D’autre part, les vitamines et les minéraux essentiels à la vitalité, au dynamisme, sont aussi bien présents.

Les inconvénients du régime zéro sucre

sans sucre

Si le régime zéro sucre présente des avantages considérables, il n’en est pas moins sans inconvénients. Notamment, le sevrage n’est pas toujours évident. Par ailleurs, dans ce régime, la notion d’indice glycémique des aliments n’est pas prise en compte.

– Le régime sans sucre, un régime difficile, le temps de la période de sevrage :

Quelle que soit la dépendance (au sucre, au tabac, à l’alcool, etc.), le sevrage ne se fait pas tout seul et on n’y arrive pas instantanément.Il faut de la patience. Les tentations sont d’autant plus grandes quand il s’agit de sucre, puisqu’il y en a partout.

Par exemple, il suffit de passer devant une boulangerie pâtisserie, sentir l’odeur des croissants chauds ou voir une jolies vitrines avec des tartes pour être tenté. Il ne faut pas oublier les rayons des supermarchés qui mettent en avant les produits industriels justement faits avec du sucre rajouté.

Les risques de « rechutes » ne sont donc pas à écarter. Et ce sont ces risques qu’il faut à tout prix éviter car tous les efforts seront vains quelle que soit le chemin déjà parcouru.

Toutefois, il faut savoir que si le goût sucré nous « manque » tant, il existe certains produits qui l’apportent, et peuvent le remplacer avec des effets moins« indésirables / secondaires » que les sucres raffinés. A titre d’exemple, on peut citer le sirop d’agave et le miel. Il existe aussi des édulcorants naturels à fort pouvoir sucrant comme  la stévia par exemple. Évitez par contre les additifs industriels qui sont souvent cancérigènes.

– La notion d’indice glycémique des aliments faisant défaut au régime sans sucre :

Pour rappel, plus l’indice glycémique d’un aliment est élevé, plus il entraîne une hausse rapide de la glycémie ou du taux de sucre dans le sang. Dans le régime sans sucre, il s’agit de bannir les sucres raffinés et les aliments industriels, en faveur des glucides naturels. Or certains aliments apportant naturellement des glucides ont un indice glycémique fortement élevé, pour ne citer que le pain blanc (indice glycémique supérieur à 90).

Commentaires Facebook

Recherche

A propos de David Roussillon

David