Minceur
maigrir après accouchement

9 astuces pour maigrir après un accouchement !

Maigrir après un accouchement est le souci de beaucoup de nouvelles mamans, pour ne pas dire la plupart. Différentes manières sont alors proposées pour y arriver. Étant chacune plus ou moins efficace, j’ai sélectionné pour vous 9 astuces qui ont montré leurs preuves.

Maigrir après l’accouchement : astuces côté alimentation

Des protéines et des bonnes graisses au petit déjeuner

perdre du poids après la grossesse

Le petit déjeuner est un repas des plus importants de la journée. Le dynamisme tout au long de la matinée (au moins) en dépend, mais également la « faim ». Or, comme l’objectif est de maigrir, il s’agit donc d’éviter trop de grignotages entre les repas. Manger les bon aliments au petit déjeuner permettra donc de réguler votre appétit. Pour cela, il faudra échanger les petits déjeuners sucrés contre un petit déjeuner protéiné.

Des protéines au petit déjeuner

C’est là que les protéines constituent le meilleur allié, étant en premier lieu un excellent réducteur d’appétit. Elles favorisent en effet la production d’hormones qui coupent la faim, à savoir le GLP-1, le peptide YY et la cholécystokinine, tout en limitant la sécrétion de l’hormone qui stimule la faim, c’est-à-dire la ghréline.

Par ailleurs, il faut aussi savoir que digérer les protéines nécessite plus d’énergie par rapport aux glucides et aux lipides. En d’autres termes, les calories apportées par les protéines sont tout simplement des plus réduites par leur propre digestion, la réduction pouvant aller jusqu’à 30%.

Un petit déjeuner riche en bons acides gras

Concernant les graisses, ou les lipides, il s’agit d’arriver à un bon équilibre alimentaire. En effet, si les lipides peuvent favoriser la prise de poids en trop grande quantité, nous ne pouvons nous en priver complètement de par ses apports pour le bon fonctionnement de l’organisme.

Ils contiennent notamment de l’Oméga-3, indispensable à la bonne santé cardio-vasculaire, au fonctionnement du cerveau. Ces derniers sont des graisses facilement mobilisables qui vous aideront à mieux déloger les mauvais acides gras stockés pendant la grossesse.

Vous trouverez notamment des oméga 3 dans quelque fruits secs comme les amandes.

Il faut toutefois privilégier les bonnes graisses, car les mauvaises, essentiellement d’origine animale, favorisent entre autres l’augmentation du mauvais cholestérol. Les lipides d’origine végétale comme l’huile d’olive sont ainsi ce qu’il y a de mieux.

Mangez féculents et légumineuses uniquement le midi

Contrairement à ce que l’on pense souvent, les légumineuses ne font pas prendre du poids. Au contraire, elles aident à garder  et retrouver la ligne. Dans tous les cas, notre organisme a besoin des nutriments qu’elles apportent.

Sans reprendre l’intégralité de nos cours de SVT, les légumineuses contiennent en grande abondance des protéines (autant que les viandes), elle seront donc de choix si vous suivaient un régime végétarien ou vegan, mais également du fer, du potassium, du zinc et du magnésium.

D’un côté, l’effet coupe-faim est donc « doublé » avec les légumineuses. En effet, aux propriétés des protéines citées plus haut s’ajoutent celles des fibres alimentaires. Ces dernières sont également d’efficace réducteur de l’appétit du fait qu’elles s’imbibent d’eau une fois dans l’estomac et vont donc le « remplir » plus rapidement (nous allons davantage développer les bienfaits des fibres un peu plus bas, au 7ème astuce).

D’un autre côté, le dynamisme est au rendez-vous, le magnésium, le potassium, le fer et le zinc boostant à la fois les muscles et le cerveau. Cette pêche, la nouvelle maman en a grandement besoin, s’occuper du petit boutchou n’étant pas de tout repos (l’allaitement, les réveils pendant la nuit…).

Parmi les légumineuses, vous retrouverez :

Les féculents le midi

Les féculents vont quant à eux vous  servir à la fois pour le bon équilibre alimentaire (comme pour les lipides) et pour « faire le plein de carburant »grâce à l’amidon qu’ils apportent. L’amidon est en effet transformé par notre organisme en glucides, compensant essentiellement nos dépenses en énergie et évitant la fatigue.

À la différence des légumineuses, ils auront cependant un indice glycémique plus élevé. Il sera bon de jongler entre les deux.

 

Favorisez les viandes maigres aux viandes grasses

Les viandes, nous le savons, sont des plus riches en protéines, celles-ci figurant parmi les meilleurs atouts qui favorisent l’amaigrissement comme nous l’avons vu. Et même si les légumineuses apportent autant de protéines que les viandes, il ne s’agit pas non plus de se priver de ces dernières, ne serait-ce que pour « changer », pour éviter la monotonie et donc la « démotivation ».

Si la viande fait rougir les végétariens, elle ne manquera pas de rester une source de plaisir pour vous les omnivores. Agissant sur la satiété, les protéines aideront à stimuler votre masse musculaire pour continuer à bruler des calories sans prendre un gramme car les protéines ne constituent pas un apport d’énergie à part entière.

Les protéines sont avant tout les constituantes de vos tissus au niveau de la peau, des cheveux mais aussi des organes et des muscles. Essentielles pour de nombreuses régulation hormonale, sans elles, votre corps ne peut entretenir certaines fonctions vitales.

Parmi les viandes maigres conseillées, vous retrouverez les viandes blanches comme le lapin, les blanc de poulet ou encore les escalope de veau. Le poisson maigre pourra être aussi considéré comme tel, mangez en entre deux et trois fois par semaine.

Éviter la consommation de viande grasse

Cependant, toutes les viandes ne sont pas « bonnes » pour perdre du poids et en tout cas pour la santé. En effet, comme nous l’avons également abordé, les mauvaises graisses sont essentiellement d’origines animales, donc provenant des viandes grasses.

De telles graisses favorisent les maladies cardiovasculaires, le mauvais cholestérol, etc., tout en exposant au gain de poids, étant des plus caloriques. Enlever la peau du poulet, choisir les morceaux maigres de la viande de bœuf… peuvent ainsi être plus que bénéfiques.

Parmi les viandes les plus déconseillées, on entend souvent parler de la viande rouge mais aussi des viandes grasses comme le mouton et le porc.

Faîtes un goûter à quatre heure pour manger moins le soir

astuce pour maigrir après l'accouchement


Si le grignotage peut favoriser la prise de poids ou en limiter la perte, s’il se fait d’une manière « intelligente », il est au contraire bénéfique.

Cela est tout d’abord le cas si on « s’y adonne » au bon moment : au milieu de l’après-midi. En effet, en prenant un gouter à 4h de l’après-midi, on aura moins faim le soir et donc on mangera moins (qui mange moins, bien évidemment, aura plus de chance de maigrir).Pourquoi à 4h ?

Premièrement, à cette heure de l’après-midi, la faim peut déjà commencer à se ressentir, donc on peut l’atténuer car il ne s’agit pas non plus de « se torturer ». Deuxièmement, la journée est encore « assez loin » d’être finie à 4h, ce qui veut dire que « nouvelle maman » dépensera encore une certaine quantité d’énergie jusqu’au coucher (nous verrons au prochain paragraphe pourquoi manger léger le soir).

Sinon, grignoter « intelligemment » veut aussi dire bien choisir ce que l’on mange. Vous l’auriez compris, opter pour de grosses barres chocolatées, une pizza entière, etc. n’est pas recommandé.

Un fruit coupe faim comme la pomme avec une source de protéine comme le fromage blanc 0 % peuvent par exemple très bien faire l’affaire, atténuant la faim tout en n’étant pas trop caloriques.

Le soir : mangez moins calorique

maigrir après l'accouchement

Manger moins calorique le soir veut dire manger léger, pas trop gras – mais aussi en quantité « raisonnable » comme évoqué. Pourquoi ?

Contrairement au petit déjeuner, au repas de midi et au gouter de 4h (comme nous l’avons vu), vous êtes moins actives le soir. C’est particulièrement le cas des nouvelles mamans qui vont voir leurs petits tomber dans les bras de Morphée.

Incidences de la baisses d’activité, vous dépensez moins d’énergie et donc vous ne brulez plus de calories. Le risque réside alors dans le fait de manger trop riche le soir. L’excédant calorique ne sera pas bruler et résultat vous stockez ce surplus en graisses.

Une solution : mangez léger 

En tout cas, ça ne le sera pas en majeure partie. Au contraire, durant le sommeil, le corps étant au « repos optimum », l’organisme va stocker les calories qui n’ont pas été utilisées durant la journée. En d’autres termes, il va accumuler des graisses, donc du poids en plus.

Ceci dit, si vous avez observé les astuces ci-dessus (et ceux qui suivent), il ne devrait pas y avoir de « souci ». Les protéines, les bonnes graisses, les féculents (dont les légumineuses), les viandes maigres, ainsi que les fruits n’étant pas ce qu’il y a de plus caloriques parmi les aliments.

Le soir, il faut ainsi privilégier des aliments tels que le poisson et les légumes. Il s’agit là aussi d’une « formule » protéines (apportés par le poisson) + fibres (en grande quantité dans les légumes). Les légumes conseillés seront particulièrement les légumes verts comme les poireaux , les asperges, les brocolis ou les haricots verts.

D’ailleurs, si le poisson est également riche en Oméga-3, les légumes contiennent en abondance des vitamines et des minéraux, toujours pour le bon équilibre alimentaire et le bon fonctionnement de l’organisme. Dans la cas où vous n’aimez pas les légumes , vous pouvez aussi lire mes conseils pour maigrir quand on aime pas les légumes.

Mangez plus de 25 grammes de fibres par jour

Premièrement, les fibres réduisent l’appétit mais en plus, elles apportent de nombreux autres bienfaits.

Pour en revenir à la perte de poids grâce aux fibres, il faut savoir qu’en plus de « remplir » l’estomac, elles régulent également l’absorption des lipides et des glucides. Grâce à elles, ces derniers traversent moins vite l’appareil digestif, ce qui fait que le sentiment de satiété sera ressenti plus longtemps. En d’autres termes, la faim est « repoussée » pour une plus longue durée.

Par ailleurs, les fibres aident à éliminer certaines toxines dans l’organisme, essentiellement dans le tube digestif. Or, il faut aussi noter que plus il y a d’impuretés dans notre corps, plus il accumulera les graisses puisque puisqu’il ne peut pas remplir  convenablement sa fonction.

Sinon, parmi les autres bienfaits des fibres, on peut par exemple noter la régulation du transit intestinal. Les fibres solubles rendent notamment plus molles les selles et favorisent leur passage dans le côlon, d’où leur vertu anti-constipation.

Il est ainsi recommandé d’apporter suffisamment de fibres à notre organisme, plus de 25g plus précisément.

Pour vous aider à en avoir une idée, sachez que 250ml ou 1 tasse de légumineuses cuites apportent par exemple entre 12 et 17g de fibres, une poire avec sa pelure apporte 5g de fibres, 30g de céréales de son de blé apportent 10g de fibres, ou encore une moitié de papaye apporte 3g de fibres.

 

Un complément pour bruler plus de graisses

Pour mettre davantage les «  chances »  de son côté, la nouvelle maman  peut opter pour un complément alimentaire brûle-graisse. Un tel produit agit de différentes manières pour éliminer les graisses qui se sont accumulées dans l’organisme, entre autres (sinon le plus souvent) en favorisant la thermogénèse.

Dans ce cas, le complément – à travers un ou plusieurs de ses composants, à l’exemple du piment – augmente la température interne du corps, qui va donc puiser dans ses réserves d’énergies (c’est-à-dire les graisses) pour retrouver sa température normale qui est de 37°C.

L’extrait piment est d’ailleurs l’un des composant du célèbre complément phen375 (à ne pas confondre avec un autre brûleur de graisse connu : PhenQ) qui contient d’autres nombreux composants actifs favorables à la perte de poids.

Notons d’ailleurs que certains compléments brûle-graisses présents sur le marché allient d’autres propriétés favorables à la perte de poids, étant par exemple à la fois réducteurs d’appétits.

Toutefois, certaines précautions doivent être observées dans le choix de son complément brûle-graisse. Notamment pour les femmes allaitantes, certains produits peuvent ne pas leur convenir.

Par ailleurs, il faut bien connaître les effets indésirables / secondaires, les produits naturels, nous le savons, en présentant le moins. Dans tous les cas, il est conseillé de toujours avoir l’avis de son médecin.

Une meilleure hydratation

Une meilleure hydratation est essentielle pour la bonne santé (et même pour la survie), mais également pour une plus grande perte de poids. En effet, essentiellement si l’on privilégie l’eau (à 0 calorie, rappelons-le), elle peut d’un côté apaiser une « faim pressante », tout en nettoyant l’organisme (nous l’avons également vu, les toxines favorisent le gain de poids).

La question est : qu’est-ce qu’une meilleure hydratation ? S’il est recommandé de boire au moins 1,5 litre d’eau par jour, la réponse n’est pas « figée », puisque cela dépend de nombreux paramètres. Doivent en effet être pris en considération la quantité d’eau qu’on élimine chaque jour, l’âge (la teneur en eau évoluant avec celui-ci), le climat, les activités entreprises, etc.

Par temps chaud, je vous conseille de boire au moins 2 litres d’eau dans la journée. Pour y arriver plus facilement vous pouvez utiliser le citron ou le thé mais évitez le café qui vous déshydratera davantage.

Reprendre progressivement le sport

sport pour maigrir après la grossesse

Enfin, il est conseillé à « nouvelle maman » de reprendre progressivement le sport. Comme on le sait, d’une manière générale, plus on « s’active », plus on élimine les calories, donc plus on perdra du poids.

Pour les femmes venant d’accoucher, certains sports en particulier leur sont recommandés, essentiellement pour éviter les maux de dos, le plus souvent au rendez-vous après l’accouchement. Il s’agit des sports aidant à renforcer la ceinture abdominale et pelvienne.

Les sports conseillés pour perdre du poids après la grossesse

Parmi ces derniers, il y a par exemple la natation, étant d’ailleurs un sport des plus complets puisque faisant appel à tout le corps.

Les séances d’abdos « classiques » ne sont toutefois pas recommandées, car elles font plutôt  pression sur le périnée. Un renforcement plus profond tel que le Pilates sera alors un bon choix.

Pour le côté cardio-vasculaire, dans « l’idée » de reprendre petit à petit, on peut commencer par la marche, ne nécessitant pas beaucoup d’efforts et constituant par ailleurs une occasion de se promener avec son petit bébé et surtout de bruler des calories.

A noter :

  • Après la naissance du bébé, il faut attendre un certain temps pour reprendre le sport. Si cela est généralement de 1 à 3 mois après l’accouchement si celui-ci s’est fait par voie normale, il est plus prudent de confirmer tout d’abord auprès de son médecin ou de sa sage-femme.

    Vous pouvez commencer le renforcement musculaire avec un kinésithérapeute ou un coach sportif.

 

Pour conclure, si maigrir après l’accouchement est important, entre autres pour une meilleure estime de soi, certaines précautions doivent toutefois être observées. Ainsi, vous devez restée méfiantes envers les régimes privatifs comme le régime cétogène, Dukan, mayo etc. Ces régimes privilégient un nutriment au dépit de la carence d’un autre et  ils peuvent donc être dangereux pour la santé.

Retenez qu’une alimentation équilibrée et une activité adaptée à vos aptitudes restent la meilleure méthode pour perdre du poids durablement.

Commentaires Facebook

Recherche

A propos de David Roussillon

David