Alimentation
céréales gluten

Gluten, Pesticides, Sucre : 9 raisons de manger moins de céréales !

Si je vous dit que certaines céréales peuvent être néfastes pour votre santé, je suis sûr que vous pensez au gluten. Effectivement les aliments contenant trop de gluten font aujourd’hui polémique. Mais si le gluten est mauvais pour notre santé, vous allez découvrir qu’il n’est pas le seul trouble-fait de l’histoire.

9 raisons de manger moins de céréales

 

Nous les retrouvons dans nos petits déjeuners ainsi que dans la confection de toutes sortes de petites douceurs. Les céréales font partie intégrante de notre alimentation actuelle. Les plus connues de nos jours sont d’ailleurs le blé, l’avoine, le riz, le seigle, l’orge ou encore le millet.

Recommandées très souvent pour une alimentation équilibrée, il s’avère que leurs consommations suscitent désormais quelques doutes. Zoom sur les différentes raisons qui pourront vous pousser à réduire la présence des céréales dans votre alimentation.

Les céréales contiennent des molécules qui les rendent indigestes

Parmi les nombreux éléments qui la composent, la céréale en contient certains qui ne sont pas toujours bénéfiques pour votre digestion. En effet, ces aliments contiendraient des composants jouant le rôle de défenses naturelles contre les agressions extérieures.

Si la plupart sont tout simplement éliminés durant la digestion, d’autres vont s’attaquer à nos intestins. Parmi les plus importants et dont vous entendez souvent parler, il y a par exemple :

  • Les prolamines : il s’agit d’un des éléments qui constituent le gluten. En plus de pouvoir passer très facilement dans le reste de votre organisme, cet élément est connu pour entrainer des réactions immunitaires mais aussi inflammatoires. D’autant plus qu’elles peuvent se lier à certaines cellules et ainsi rester plus longtemps dans votre corps.
  • Les saponines : également très présente dans les céréales, ces dernières attaquent surtout les intestins. En effet, cette dernière se charge notamment d’atteindre les cellules que vous avez sur les parois de l’intestin. Elles seront donc moins efficaces pour filtrer les nutriments qui peuvent passer dans votre corps.
  • L’acide phytique : elle agit notamment sur votre digestion même. Pour cela, elle va limiter le passage de certains nutriments tels que les minéraux et oligo-éléments à travers votre corps. D’un autre côté, cet acide est aussi responsable de l’élimination de nombreuses enzymes qui se chargent de votre digestion.
  • Les lectines : celles qui sont connues sous le nom d’agglutinines sont les plus connues pour irriter vos intestins. En se positionnant de manière importante sur les cellules de vos intestins, elles vont ainsi favoriser l’obésité et limiter les actions de l’hormone leptine.

Les céréales seraient mauvaises pour notre cerveau

céréales santé

Ce qu’il faut savoir c’est que les céréales n’ont pas toujours fait partie de l’alimentation humaine. Si auparavant ce sont surtout les fruits et légumes qui étaient consommés, la tendance a beaucoup changé et a donc laissé plus de place aux céréales.

Ce temps d’adaptation n’ayant pas été facile, notre organisme a encore aujourd’hui du mal pour s’adapter à ce genre d’aliment. D’après les récentes études menées sur le sujet, il semblerait que la trop grande présence de céréales dans notre alimentation induit des troubles au niveau du cerveau.

Parmi les plus fréquents, vous noterez par exemple les maux de têtes, l’hyperactivité, un manque d’attention et bien d’autres maladies graves telles que l’Alzheimer. De par sa composition, ce sont les glucides que l’on retrouve dans les céréales qui sont le plus néfastes.

Les céréales sont trop sucrées

Comme nous venons tout juste de le signaler, les céréales sont surtout composées de glucides. Il s’agit notamment de celles dites complexes ou encore connues sous le nom de sucres lents.

Si elles sont essentielles pour vous fournir l’énergie dont votre corps a besoin pour fonctionner correctement, un trop grand apport en glucides peut être responsable de la prise de poids.

En ce qui concerne les céréales dont la consommation est quotidienne, il est donc important de prendre quelques précautions. En effet, lorsqu’elles ne sont pas contrôlées dans votre alimentation, les glucides peuvent entrainer de nombreuses maladies. Parmi les plus fréquentes, vous noterez par exemple son influence sur l’obésité ou encore sur le diabète.

D’ailleurs cela se fait encore plus ressentir lorsque vous mangez des céréales pour le petit déjeuner. Les différents sucres rajoutés aux graines elles-mêmes apporteront une source supplémentaire de glucides rapides qu’il est important de prendre en compte.

Manger trop de céréales à long terme : perméabilité intestinale

Même si vous n’en entendez pas souvent parler, sachez que les intestins sont extrêmement importants pour votre santé. En effet, leurs rôles étant de réglementer les nutriments qui passent ou non dans votre organisme, il est primordial de les entretenir correctement. Leur perméabilité peut d’ailleurs être gérée de plusieurs manières.

Cela inclut par exemple l’action d’une hormone appelée zonuline qui a pour rôle de veiller au bon passage des bons nutriments et à l’élimination de ceux qui sont toxiques. Malheureusement, les effets de la zonuline peuvent être perturbés par toutes sortes de facteurs dont l’alimentation fait partie.

Avec des céréales telless que le blé moderne par exemple, la zonuline sera produite de manière encore plus abondante que la normale et cela modifiera forcément la perméabilité de l’intestin.

Lorsque l’intestin grêle est atteint d’hyperméabilité, les nutriments que nous consommons pourront donc passer plus facilement dans notre organisme.

Comme la quantité n’est pas régulée, il se peut que des intolérances, des allergies, et même d’autres troubles immunitaires surviennent rapidement. Plus la perméabilité de l’intestin est importante, plus vous aurez alors des chances de tomber malade.

À ce sujet, vous pouvez améliorer la santé de vos intestins en consommant des aliments riches en fibres ou encore des probiotiques.

Le blé moderne contient plus de gluten

céréales riches en gluten

Lorsqu’on parle de céréale, le composant évoqué le plus souvent comme source de problème est le gluten. Retrouvé dans l’avoine, l’épeautre ou encore dans l’orge, cet ensemble de protéine est surtout connu dans le blé moderne.

Un blé modifié génétiquement :

Cela est dû au fait que ce dernier est celui ayant le plus connu de manipulations génétiques afin d’obtenir l’aliment que nous connaissons actuellement. Cela se ressent d’ailleurs dans le fait que le blé naturel ne compte que 14 chromosomes alors que celui de nos jours en contient environ 42.

En ce qui concerne le gluten particulièrement, il est composé de deux éléments bien distincts. Il s’agit notamment de la gluténine qui est plus soluble et la gliadine qui est la partie toxique du gluten.

Si certains peuvent manger du gluten sans présenter d’effets secondaires, nombreux sont ceux qui souffriront d’intolérance ou encore de sensibilité face à ce dernier. Il peut alors entrainer des flatulences, des diarrhées, de la fatigue et encore de nombreux symptômes.

Dans le cas où l’intolérance au gluten n’est pas prise en compte rapidement et que vous consommiez quand même du blé, il y a alors de forte chance que les symptômes s’aggravent. Vous pouvez alors vous orienter vers un régime sans gluten.

Les céréales font partie des aliments acides

L’alimentation jour un rôle des plus importants pour garder une certaine stabilité de l’équilibre acido-basique. En effet, il est indispensable de savoir faire la différence entre ceux qui sont alcalins et ceux qui sont acides afin de protéger au mieux votre santé.

Aliments alcalins ou acides :

Dans un cas général, il est toujours conseillé de privilégier les aliments alcalins qui gardent la stabilité du pH de votre corps. Les céréales sont considérées comme des aliments acidifiants et il en est d’ailleurs de même pour les différents produits qui en découlent.

Si les céréales n’ont pas du tout cet effet à l’apparence, il est important de signaler qu’elles n’ont une action acidifiante que lorsqu’elles sont digérées.

Elles vont ainsi donner une concentration plus acide à votre corps. Avec une alimentation trop riche en céréales, cet équilibre acido-basique peut donc être facilement déstabilisé.

La déminéralisation en est la première conséquence néfaste étant donné que le corps va devoir aller puiser de nouvelles ressources dans votre corps afin de rétablir l’équilibre.

Finalement, dans le cas où cette maladie n’est pas prise en compte et traitée, elle va se transformer en Acidose Métabolique Latente et ainsi augmenter le risque de troubles qui peuvent survenir.

Les céréales sont des aliments caloriques

Dans notre alimentation actuelle, les céréales font partie des aliments les plus caloriques qui soient.

Des exemples de céréales riches en calories :

En effet, vous constaterez qu’une portion de 100 grammes de céréales est une source moyenne de 350 calories.

Pour ce qui est des détails, vous verrez ainsi que la même portion donne 339 calories pour le blé, 354 calories pour l’orge, 338 calories pour l’épeautre, 389 calories pour l’avoine et de 365 calories pour le maïs. Lorsqu’elles sont servies au petit déjeuner avec d’autres aliments ou lorsqu’elles sont utilisées dans la confection d’autres produits tels que le pain, la farine et autres, les céréales sont encore plus caloriques.

Nombreux la considèrent comme étant essentielles car elles apportent une grande partie de l’énergie que l’on utilise durant la journée. Pourtant, il faut savoir que cet apport calorique dépend surtout du glucide présent dans les céréales.

Elle peut donc être la cause d’une prise de poids importante et peut même mener à l’obésité dans certaines situations.  Pour ceux qui suivent un régime dans le but de maigrir, les céréales ne sont donc pas des alliés sur qui l’on peut compter.

Lors d’un régime hypocalorique, il sera donc bon de surveiller les quantités de céréales consommées.

Beaucoup de céréales transformées ont un indice glycémique élevé

Les céréales font partie de ces aliments dont l’indice glycémique est souvent variable. Toutefois, elles ont pour la plupart la réputation d’en avoir un élevé une fois qu’elles ont subi une transformation. Pour vous donner un petit aperçu, l’indice glycémique de la farine de blé est de 80, 60 pour l’avoine,  30 pour l’orge et  65 pour l’épeautre.

Il s‘agit d’un phénomène tout à fait normal étant donné que l’indice glycémique a tendance à être plus élevé lorsque la structure de l’aliment est moindre. Ainsi, les céréales intactes prendront plus de temps à passer vers le glucose et d’être fermenté lors de la digestion.

Contrairement à cela, les céréales transformées telles que la farine ou autre passeront plus facilement à l’état de glucose et provoqueront ainsi un pic de glycémie qui peut s’avérer néfaste.

Certaines céréales contiennent des pesticides

pesticides céréales

En plus de leurs nutriments qui ne sont pas toujours digérées par votre organisme, les céréales peuvent également présenter des pesticides. Si ces substances sont avant tout utilisées pour leurs protections contre les insectes et maladies, il arrive parfois qu’elles laissent des traces et se retrouvent même dans les céréales prêtes à consommer.

Bien entendu, cela est surtout remarqué chez les céréales non bios où les traitements sont vraiment très nombreux. Selon une étude menée par l’Association Générations Futures, il semblerait que sur 15 céréales du petit déjeuner non biologiques, il est possible de retrouver environ 141 résidus des pesticides utilisés.

La plupart d’entre eux sont interdits et considérés comme toxiques étant donné que 81 agissent par exemple contre les fonctions endocriniennes. Il s’agit donc d’un fait alarmant qui ne peut passer inaperçu au risque de causer toutes sortes de maladies.

Avis sur les céréales 

Faut- il pour autant arrêter de manger des céréales ?

Malgré tous les faits que nous venons de mettre en avant, beaucoup se posent la question: « vais- je continuer à manger des céréales » ? Il s’agit d’un fait tout à fait normal étant donné que ce type d’aliment fait partie intégrante de notre quotidien. Elles sont donc plus difficiles à remplacer que ce que l’on pourrait croire.

Des alternatives aux céréales

Heureusement, il existe désormais des alternatives qui permettent par exemple d’obtenir les mêmes bienfaits que les céréales sans avoir à en manger. D’un autre côté, il est aussi envisageable de consommer des céréales sans causer les mêmes effets et donc rester en bonne santé.

Pour ceux qui supportent parfaitement les céréales et qui ont l’intention d’en consommer encore, le mieux est tout simplement de ne pas le faire trop fréquemment. Cela limitera au maximum le passage des mauvais nutriments ou encore l’apparition de nombreuses maladies. Il faudra alors passer à l’alimentation la plus saine possible.

Une bonne alternative consiste à se pencher vers une nouvelle alimentation comme le régime Seignalet ou le régime paléo. Ces nouveau mode de consommation alimentaire ont tendance à favoriser d’avantage la consommation des oléagineux qui sont reconnus pour leurs bienfaits sur les intestins.

D’un autre côté, il est tout simplement préférable de manger moins de céréales. Ceux qui en sont allergiques y sont d’ailleurs contraints. Là, il est toujours recommandé de veiller à avoir une alimentation bien équilibrée pour s’assurer d’un apport suffisant en tous les nutriments nécessaires.

Conclusion : mangez des céréales avec modération 

Je sais que bon nombre d’entre vous vont alors se dire :

« Si on ne peut plus manger de céréales, plus de lait, plus de viande rouge, qu’est ce qu’on-mange ? »

Je ne suis pas abolitionniste de certains aliments mais au contraire pour une consommation modérée.

Bref, les céréales ont donc certains apports qu’il ne faut pas négliger. Toutefois, leurs présences en trop grande quantité et surtout régulièrement dans notre alimentation n’est pas toujours bénéfiques.

Etant donné sa composition en sucre, en gluten et autres éléments néfastes, il est fortement recommandé de réduire la consommation des céréales et de leurs dérivés. Bien sûr, il est possible de combler les apports que l’on y trouve à l’aide d’autres aliments comme les fruits qui sont riches en glucides.

Commentaires Facebook

Recherche

A propos de David Roussillon

David