Complément alimentaire

Ginseng : Quels bienfaits ? Comment le Choisir et à Quel Prix ?

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler du ginseng pour que vous connaissiez tous les intérêts qu’il présente. Cette plante serait hors du commun pour votre santé. Ayant quelques ressemblances physiques et quelques vertus en commun avec le gingembre, le ginseng est connu pour être utilisé en médecine chinoise depuis des millénaires.

Dans cet article, vous allez prendre connaissance des raisons qui devraient vous pousser à consommer ce complément alimentaire au quotidien. Découvrez aussi quel ginseng choisir en fonction de critères recommandés par Nutreatif.

 

Qu’est-ce que le Ginseng ?

Panax ginseng

Le ginseng est une plante appartenant à la famille des araliacées. Le nom de ginseng est communément suivi du substantif du pays d’origine comme le ginseng asiatique, le ginseng coréen ou le ginseng chinois. On les retrouve aussi sous leurs noms scientiques. Le panax ginseng désigne l’espèce asiatique  tandis que le panax quinquefolius désigne l’espèce du ginseng américain.

Cette plante a des belles feuilles vertes et donne naissance à des baies rouges. Pourtant, nous connaissons principalement le ginseng sous sa forme de racines. C’est effectivement ces dernières qui renfermeraient tous les bienfaits du ginseng.

Le ginseng est l’une des plantes médicinales les plus renommées de la pharmacopée asiatique. Les médecins chinois considèrent le ginseng asiatique comme une source d’énergie vitale. Ils lui octroient la propriété d’accroître la force et la vitalité. Paradoxalement, la médecine chinoise donne au ginseng la vertu de calmer l’esprit et d’apporter une certaine sagesse.

Il agirait sur l’ensemble de l’organisme de plusieurs manières subtiles, il contribue ainsi à la santé et au bien-être.

Traditionnellement, le ginseng asiatique est qualifié de blanc quand sa racine a simplement été nettoyée et séchée.  Il est qualifié de rouge quand ses racines ont été traitées à la vapeur avant d’être séchées. C’est grâce à ce procédé que vous pouvez trouver sur le marché du ginseng rouge coréen. Son traitement à la vapeur permettrait d’augmenter la concentration des principes actifs du ginseng.

Selon la médecine chinoise, le ginseng asiatique est chaud car l’espèce est stimulante et nourrit l’énergie Yang. Tandis que le ginseng américain est plus froid parce qu’il a un effet calmant et nourrit le Yin.

Origine du Ginseng

Niveau étymologie, le nom panax vient du grec « Pan » qui signifie tout, et « Akos » pour guérir. Tandis que le mot ginseng vient du chinois Gin, qui désigne « l’homme », et Seng pour « essence ».

Le ginseng asiatique est utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise depuis au moins 2000 ans. L’espèce nord-américaine Panax quinquefolius fut introduite en Chine vers 1718 par un missionnaire jésuite après avoir été découverte dans la région de Montréal. Les herboristes chinois l’ont vite adoptée, remarquant sa grande similitude avec le ginseng asiatique tout en reconnaissant sa spécificité.

L’intérêt des chinois pour le ginseng nord-américain sauvage a entraîné une récolte intensive de la plante, menaçant ainsi sa survie. De même, l’exploitation commerciale des forêts en est aussi une menace supplémentaire. Au Canada, le ginseng sauvage est aujourd’hui considéré comme une espèce en voie de disparition et sa cueillette est interdite. Aux États-Unis, le cueillir est interdit ou strictement contrôlé dans plusieurs États. Le ginseng asiatique sauvage est également une plante rare en Asie.

L’usage des Amérindiens du ginseng est peu connu. Il semblerait qu’il eu été employé pour fortifier la santé des personnes âgées, mais aussi pour accroître la fertilité féminine. Et, selon une légende, la plante permettait d’accoucher sans douleur.

Comment le ginseng est cultivé ?

Ces espèces poussent naturellement sous des grands feuillus, dans un humus forestier riche et bien drainé, recouvert chaque automne d’un lit de feuilles mortes.

Aujourd’hui, le ginseng mis sur le marché mondial est principalement cultivé en champ. Au bout de 3 à 5 ans, la plante produit une racine commercialisable. La Chine, la Corée, les États-Unis et le Canada en sont les principaux pays producteurs. La culture en milieu boisé est en cours d’expérimentation au Québec. En milieu forestier, 6 années ou plus sont nécessaires pour produire une racine d’une bonne qualité.

 

Les études scientifiques sur le ginseng : Les bienfaits reconnus

ginseng bienfaits

Composition du ginseng

Le ginseng se voit reconnus par ses bienfaits bien au delà de l’Asie. Si cette réputation s’est au départ transmise par la médecine chinoise, aujourd’hui, cette racine est reconnue pour ses vertus médicinales dans de nombreuses études scientifiques.

Le ginseng doit ses louanges à sa composition. Les premiers éléments qui feraient son succès sont des molécules de la familles des saponines. Parmi elles, il y a les ginsénosides appelés aussi panoxosides. Cette molécule est considérée comme le plus important composant actif du ginseng. De la même famille, vous retrouverez aussi dans la composition de ginseng, des hétérosides de triterpènes tétracycliques et des protopanaxadiol saponosides.

Le ginseng contient aussi des bons acides gras, des stérols et des fibres.

Des vitamines et des minéraux

Côté vitamines, le ginseng contient de la vitamine C, la vitamine B et E. Il est également riche en d’autres micronutriments comme le zinc, l’aluminium, le fer, le magnésium, le cuivre, le potassium, le phosphore, le calcium, la silice et le manganèse.

Le ginseng stimule les défenses immunitaires

Chez l’homme, des extraits de la racine de Panax quinquefolium pourraient naturellement stimuler les réponses immunitaires. Le ginseng est d’ailleurs traditionnellement utilisé en médecine chinoise pour renforcer l’organisme contre les agressions extérieures.

Des chercheurs canadiens ont lancé une étude pour examiner l’efficacité d’un extrait de racine de ginseng nord-américain dans la prévention du rhume. Un objectif: déterminer si le ginseng améliore ou non les défenses immunitaires.

L’étude a été menée au début de la saison grippale. 323 sujets de 18 à 65 ans ayant des antécédents d’au moins 2 rhumes au cours de l’année précédente ont été recrutés dans la population d’Edmonton, Alberta. Les résultats ont montré que le nombre moyen de rhume par personne était plus faible dans le groupe du ginseng que dans le groupe placebo. Le taux de ceux qui ont eu 2 rhumes vérifiés ou plus, au cours de la période de 4 mois, était nettement plus faible dans le groupe ginseng que dans le groupe placebo.

Ainsi, la prise d’un extrait riche en poly-furanosyl-pyranosyl-saccharide des racines du ginseng nord-américain à une dose modérée sur 4 mois, a réduit le nombre moyen de rhumes par personne. Chez les vaccinés contre la grippe, des extraits normalisés de ginseng asiatique ont nettement diminué le risque de contracter une infection respiratoire par rapport au groupe placebo.

Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16247099?dopt=Abstract

Le ginseng améliore la concentration

Des études cliniques ont été menées pour contrôler les effets du ginseng rouge coréen sur les troubles d’hyperactivité avec déficit de l’attention chez l’enfant. Cette étude a regroupé 18 patients âgés de 6 à 14 ans à qui ont été administrés 1000 mg de ginseng pendant 8 semaines. Les résultats suggèrent que le ginseng rouge coréen peut être efficace pour réduire l’inattention l’enfant.

Par ailleurs, d’autres études suggèrent que le ginseng et ses ginsénosides constitutifs peuvent interférer sur les indices de stress, de fatigue et d’apprentissage. Récemment, des recherches sur l’homme ont démontré que les doses uniques de ginseng engendrent des avantages cognitifs en terme d’amélioration de la mémoire. Une dose unique de ginseng a également été utilisée pour varier l’activité cérébro-électrique (EEG).

L’effet du ginseng sur le cerveau et le système nerveux a été également étudié. L’objectif était d’évaluer l’efficacité et les effets indésirables du ginseng prescrit pour améliorer la performance cognitive des participants en bonne santé, de ceux atteints de déficience cognitive ou de démence.

De ces recherches, il a été conclu que le ginseng stimule la concentration mais qu’il reste des études à mener pour prouver son efficacité comme traitement pour certaines maladies touchant les capacités cognitives.

Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12895687?dopt=Abstract

Le ginseng aide à la perte de poids

Le microbiote intestinal est considéré comme l’un des principaux facteurs impliqués dans le contrôle du poids corporel. À l’heure actuelle, les effets anti-obésité du ginseng et de ses principaux constituants ont été démontrés. Cependant, les effets sur le microbiote intestinal sont encore méconnus.

Ainsi, une étude clinique a été réalisée sur 10 femmes coréennes obèses. Les chercheurs leur ont administrés des extraits de Panax ginseng pendant 8 semaines. Au terme de l’étude, des améliorations significatives ont été relevées concernant le poids corporel et l’indice de masse corporelle des participantes. Les résultats de cette étude indiquent que le ginseng a exercé un effet amincissant ainsi que des effets positifs sur la paroi intestinale des participantes.

Source :https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3986624/

Le ginseng est bénéfique contre le diabète de type 2

ginseng vertus

Des articles scientifiques rapportent que le ginseng américain atténue l’hyperglycémie et peut se présenter comme un complément au traitement du diabète.

Selon une étude du Département de médecine de l’ Université de Brown de Providence aux Etats Unis, le ginseng contiendrait des ginsénosides. Des molécules de la famille des saponines qui auraient une action bénéfique sur le pancréas. Grâce à sa contenance en ginsénosides, le ginseng augmenterait la production d’insuline et entrainerait une réduction de la résistance à l’insuline souvent responsable du surpoids et du diabète.

Conclusion de cette étude, le ginseng américain régule bien la glycémie des patients diabétiques de type II et pourrait ainsi être utilisé comme moyen de thérapie complémentaire au diabète.

Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2781779/

Bénéfique au coeur et contre l’hypertension

L’infarctus du myocarde, les accidents vasculaires cérébraux restent une des principales causes de la mortalité dans les pays occidentaux. Grâce à ses propriétés, le ginseng est probablement utile dans le traitement des maladies cardiovasculaires.

Pour révéler des mécanismes spécifiques de chaque ginsénoside, une étude du Département de physiologie vétérinaire de l’Université nationale de Chonbuk en Corée s’est centralisée sur les constituants individuels et purifiés du ginseng. Environ 40 ginsénosides ont été identifiés. Chacun a des effets différents en pharmacologie et des mécanismes en raison de leurs structures chimiques différentes.

Pendant l’étude, les chercheurs attribuent au ginseng la capacité de stimuler la production d’oxyde nitrique, d’améliorer la circulation sanguine, d’ajuster le profil lipidique et rendre le coeur plus performant.

Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3659571/

Une revue systématique des tests randomisés a été réalisée pour observer l’effet du ginseng sur le traitement de l’hypertension. Dix bases de données ont été consultées jusqu’en octobre 2016. Des tests cliniques randomisés ont été inclus sur des types de ginseng testés en tant que traitement unique ou en complément d’autres traitements de pré-hypertension ou d’hypertension.  Ainsi, 528 articles potentiellement pertinents ont été étudiés. La revue systématique a exposé des preuves positives de son efficacité sur la réduction de la pression artérielle chez les patients atteints de pré-hypertension et d’hypertension artérielle aiguë et à long terme.

Stimulation de la libido : Le ginseng reconnu comme aphrodisiaque naturel

Une étude de l’Ecole des sciences biologiques de l’Université de Hong Kong a compilé les connaissances actuelles sur les impacts du ginseng sur la fonction reproductive masculine.

Selon plusieurs cas contrôlés par cette même étude, le ginseng aurait montré des impacts conséquents sur l’augmentation de la libido et une amélioration de la réponse de l’érection. Les ginsénosides du ginseng auraient aussi la vertu de faire croître le nombre de spermatozoïdes. C’est d’ailleurs par ces diverses caractéristiques que le ginseng est conseillé depuis des millénaires dans la culture chinoise pour traiter l’infertilité.

Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3861174/

Les autres bienfaits du Ginseng 

Soulager les symptômes de la ménopause

En Asie, le ginseng est utilisé pour soulager les femmes des symptômes liés à la ménopause. Le ginseng permettrait d’atténuer par exemple les bouffées de chaleur et la diminution de la libido.

Grâce aux saponines, le ginseng jouerait aussi un rôle positif contre les symptômes de la dépression et la fatigue dues à la ménopauses.

Dans la recherche d’un traitement naturel pour atténuer les symptômes de la ménopause, le ginseng serait un des rares substitut aussi efficace que les œstrogènes.

Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5044908/

Une action positive contre le cancer

Toutes les espèces de ginseng auraient une action anti-cancéreuse et réduiraient les effets secondaires des chimiothérapies ainsi que la fatigue. Le Ginseng améliorerait donc la qualité de vie, le sommeil et l’appétit des patients atteints de cancer.

Attention : le ginseng pourrait stimuler la croissance tumorale des cancers hormono-dépendants (exemple cancer du sein ou de l’utérus). Il serait donc déconseillé en présence de ces cancers. Il amplifierait également la toxicité des traitements oncologiques suivants : dacarbazine, campthotécine, cyclophosphamide, inhibiteurs de l’EGFR, taxanes, vinca-alcaloïdes et épipodophyllotoxines. Le ginseng pourrait renforcer la toxicité de l’imatinib (Glivec®) pour le foie.

 

Comment bien choisir son ginseng ?

Devant toutes les caractéristiques du ginseng, vous pouvez vous retrouver perdus. Entre les grands écarts de prix, les teneurs en ginsénosides affichées ou encore la couleur du ginseng, vous ne savez plus quel ginseng choisir. Pour un bon produit, sachez alors qu’il faut vérifier les éléments suivants :

  • La teneur en ginsénosides
  • La provenance du ginseng
  • Sa couleur

 

Faut-il acheter du Ginseng rouge coréen ?

ginseng rouge coreen

Le Ginseng produit naturellement des saponines. Elles sont souvent à l’origine des tromperies des teneurs en ginsénosides annoncées sur les étiquettes des produits. En effet, jusqu’en 2010, les producteurs de ginsengs rouges indiquaient la teneur totale en saponines sous le terme ginsénosides.

Or, seule une partie infime de ces saponines sont des ginsénosides. Aussi, la Korean Food and Drug Administration a mis en place en 2009 une réglementation sur la vente des produits contenant du ginseng en tant que complément alimentaire. Les vendeurs sont tenus d’inscrire la teneur exacte en ginsénosides Rb1 et Rg1 et Rg3 mais pas en saponines.

Pour information, 70 mg de saponines contiennent environ 10-13 mg de ginsénosides. C’est la teneur retrouvée dans un ginseng de qualité.

Cette règlementation est faite pour que les producteurs n’ajoutent pas différentes saponines afin d’en augmenter la teneur et donc mettre leur produit plus en valeur.

Suite à cette législation, les consommateurs sont protégés et peuvent acheter du ginseng rouge en toute confiance à condition de bien lire les étiquettes.

Tenir compte de la teneur en Ginsénosides :

Les meilleurs ginsengs contiennent une concentration de 10 à 16 mg de ginsénosides pour un gramme d’extrait de ginseng. C’est derniers sont peut nombreux sur le marché et plutôt onéreux.

Attention, si un produit affiche une valeur supérieure à 17 mg de ginsénosides pour 1 gramme de ginseng, vous devez savoir que ce n’est pas possible. Vous êtes alors victime de publicité mensongère. Comme je vous l’ai indiqué plus haut dans cet article, certains fabricants jouent sur la confusion entre saponines et ginsénosides. On voit alors apparaître des informations incohérentes comme celles ci-dessous :

ginseng informations fausses

Ce fabricant annonce par exemple 20 mg de ginsénosides dans un seul comprimé contenant 70 mg d’extrait de ginseng. C’est tout simplement de la publicité mensongère.

Ginseng blanc ou rouge ? 

En Corée, on récolte les racines de ginseng vers sa 6ème à 7ème année, le temps que la plante se développe correctement et obtienne toutes ses valeurs thérapeutiques. Pour être sûr, il est alors conseillé d’acheter du gingembre rouge.

Pour être consommé, le ginseng rouge est blanc avant d’être rouge. Il est nettoyé puis mis sur un drap et ensuite étendu sur une grille exposée à une source de vapeur. Après cela, le ginseng est séché.

Ce procédé rend le gingembre rouge plus couteux que le blanc mais il conserverait ainsi 30 % de ses composants actifs en plus.

Vérifier l’origine du ginseng 

Le ginseng rouge de Corée est le plus connu. Il est tout à fait possible de trouver un ginseng qui vient de Chine ou d’un autre pays d’Asie.

Ginseng et gelée royale

Certains fabricants mélangent ginseng et gelée royale. Ensemble, les effets du ginseng seraient augmentés car la gelée royale présente des bienfaits en commun.

Distinguer le vrai du faux Ginseng

Je me répète mais je vous rappelle que les deux seules espèces de ginseng existantes sont le Panax ginseng  et le Panax quinquefolius.

Sur le marché des compléments alimentaires, on peut alors vous proposer du ginseng qui n’est pas du vrai ginseng. Ce faux ginseng est issu de plantes proches en ressemblance mais qui n’appartiennent pourtant pas à la même famille « Panax ».

Il s’agit par exemple du  ginseng de Sibérie appelé aussi Eleutherococcus senticosus, du ginseng des femmes  appelé  Angelica sinensis, du ginseng du Brésil Pfaffia paniculata, du ginseng péruvien nommé Lepdium meyenii ou encore du ginseng indien du nom de Withania somnifera. Ce sont, certes, des plantes à valeur médicinale, mais on ne les assimilerait pas au ginseng ni leur attribuer les effets du vrai ginseng.

Faut-il acheter du ginseng bio ?

Comme pour beaucoup d’aliments ou compléments alimentaires, acheter du ginseng peut vous donner certaines garanties. Si votre ginseng est estampillé du label bio européen, vous serez sûr que le ginseng acheté ne contiendra ni pesticides ni OGM.

Comparatif des prix et de la qualité du Ginseng

MARQUEPACKAGINGDÉSIGNATIONTENEUR EN GINSÉNOSIDESPRIX
Cheong Kwan Jangachat ginseng rouge coreen Extrait pur 100% Ginseng rouge Coréen 6 ans 240g16,5/1 gr249 €
PocheonPocheon Concentré Pur Extrait Gold 240g Coreen Ginseng RougeConcentré Pur Extrait Royal 240g Coréen Ginseng Rouge 10 mg/1 gr135 €
Santé Natginseng 6 ans age sante natGinseng Rouge Coréen 50 g – Extrait Concentré 6 ans d’âge15 mg/1gr55 €
Solgar solgar ginseng rouge coreenGinseng rouge de Corée 50  Capsules – d’extrait purePas d’indications42 €
Natura forcenatura force ginsengGinseng rouge de Corée 50 gr 90 gélules 250 mgTitré à 10 % en ginsénosides28,90 €
Anastoreginseng rouge bio anastoreGinseng Rouge Bio  50 gr 90 gélules – Extrait de racine de ginseng coréen rouge

Titré à 15 % en ginsénosides

 29,90 €

Le point principal dont vous devez tenir ecompte pour choisir votre ginseng est sa teneur en ginsénosides. En dessous des 50 €, la plupart des compléments alimentaires à base de ginseng créent la confusion entre teneur en saponines et ginsénocides. Je mets sérieusement en doute l’honnêteté de ces marchands de compléments alimentaires. De surcroit, ces derniers compléments ne donnent pas d’informations sur l’origine du ginseng.

Pour un ginseng de qualité, il faut donc mieux acheter l’original ginseng rouge de Corée. Ce dernier se présente sous forme liquide. Contenant une teneur ginsénosides supérieure à 10 mg / 1 gr, les prix de ce ginseng ont tendance à rapidement s’envoler. Malgré ce facteur, j’ai trouvé un ginseng fabriqué en Corée avec le parfait ratio qualité/prix. Pour 10 mg de ginsénosides pour 1 gramme, Pocheon vous propose un ginseng vous revenant à 135 € pour 240 grammes.

L’avantage de ce complément est de ne pas être conditionné en gélules. Les gélules ou les capsules sont connus pour avoir un rôle limitant dans l’absorption des composés actif d’un complément alimentaire comme le ginseng. Seul inconvénient, c’est son goût. Le ginseng concentré est loin d’être un plaisir gustatif mais si vous voulez en tirer tous les bienfaits, il va falloir être prêt à passer par cette étape.

 

Où trouver du ginseng ?

Dans le commerce habituel, il est possible de trouver du ginseng en pharmacie, en parapharmacie ou dans une boutique spécialisée dans les compléments alimentaires. Plus rare, il est aussi possible de trouver du ginseng dans votre magasin bio.

Sur le web, vous pouvez retrouver des boutiques en ligne de compléments alimentaires qui vous livreront rapidement chez vous. Pour le choisir, je vous conseille de vous fier au comparatif ci-dessus.

Posologie

Suivez toujours les indications d’emploi présentes sur l’emballage ! Les dosages habituels pour un adulte sont :

Ginseng asiatique/américain : 100-200mg 1 à 3 fois par jour sous forme d’extrait, ou ½ à 2 cuillères à café 3 fois par jour sous forme de teinture.

L’Organisation mondiale de la Santé recommande la prise de ginseng le matin pour son effet stimulant.

Selon la Commission Européenne, un traitement dure généralement 3 mois. Tandis que dans la tradition russe, on recommande 10 à 15 jours, puis de faire une pause de 2 semaines avant de reprendre le traitement, si nécessaire.

En médecine traditionnelle chinoise, il n’y a pas de limites de temps au traitement, notamment dans le cas de personnes affaiblies à qui l’on conseille un usage à long terme ou même chronique.

Contre indications

Par mesure de précaution, le ginseng est proscrit à toute personne souffrant de troubles cardiaques, aux enfants, aux femmes enceintes et à celles qui allaitent.

De même, la surconsommation de ginseng peut entraîner des effets indésirables, notamment, des insomnies, des diarrhées matinales, une hypertension artérielle. Des palpitations cardiaques peuvent également survenir.

Afin d’éviter toutes interactions négatives, il est préconisé de ne pas prendre d’autres plantes médicinales aux effets stimulants. Il est déconseillé d’associer le ginseng à des médicaments anticoagulants, antidépresseurs ou neuroleptiques.

Attention à la combinaison alcool et ginseng : le ginseng renforce la somnolence provoquée par l’alcool.

Commentaires Facebook

Recherche

A propos de David Roussillon

David