Alimentation
Alimentation environnement

Comment votre environnement influence ce que vous mangez

Comment votre environnement influence ce que vous mangez
5 (100%) 2 vote[s]

Saviez-vous que votre mode d’alimentation actuelle n’est pas le même que celui d’il y a quelques années ? Cela est tout à fait vrai à cause de différents paramètres qui ont un peu bousculé nos habitudes.

Vous pourrez le remarquer avec un temps d’alimentation plus long de 13 minutes que durant les années 80. Vous noterez également que nous passons beaucoup moins de temps en cuisine qu’à cette époque.

Bien sûr, il y a certaines choses qui ne changent  pas comme prendre trois repas par jour ou encore le fait de manger à plusieurs.

Les causes de ces changements sont très nombreuses. Cela peut par exemple être dû de votre entourage. Que ce soit famille, amis ou autres, ils peuvent influencer sur votre alimentation.

D’un autre côté, cela peut venir de votre mode de vie. Il est évident qu’une personne à la campagne n’aura pas les mêmes habitudes alimentaires qu’une personne habitant en ville par exemple.

Si vous n’en êtes pas convaincu ou si vous n’avez rien remarqué, voici les preuves qui montrent que vous êtes influencés par cet environnement.

Le froid vous donne envie de manger gras !

froid manger

À l’approche de l’hiver, beaucoup d’entre nous opte pour une alimentation beaucoup plus grasse. C’est une habitude tout à fait normale étant donné les changements qu’imposent les journées plus froides qui s’installent. En général, cela est dû à trois facteurs :

  • Manger gras pour faire des réserves : durant cette saison, il arrive que le corps soit soumis à rude épreuve. Ne serait-ce que pour aller au travail ou si vous faites régulièrement du sport, votre énergie est vivement sollicitée. Il est alors pertinent que vous souhaitiez avoir plus de réserves énergétiques. Il semblerait alors que manger gras soit la meilleure solution pour vous aider à affronter vos activités avec le froid.
  • Manger gras pour préserver la chaleur : toujours dans cette idée de réserve, le fait de manger gras aide votre corps à être à la bonne température. Avec la baisse de température, votre corps se charge de maintenir l’équilibre grâce à un système interne appelé thermorégulation.Pour cela, il va utiliser vos muscles ainsi que votre système métabolique pour produire la chaleur. Ainsi plus avez d’énergie, plus vous avez de chance de réchauffer votre corps facilement.
  • Manger gras pour se remonter le moral : et bien sûr, il ne faut pas oublier le côté réconfortant des petits plats un peu gras ! Comme c’est souvent la période de fête, vous vous retrouvez en famille ou avec des amis. Il est alors plus agréable de profiter du plaisir de ce genre de repas que l’on ne retrouve pas souvent le reste de l’année.

Jusqu’à maintenant, beaucoup sont convaincus par la théorie du « manger plus en hiver ». Comme le mode de vie actuel n’est plus le même, les besoins de votre corps ont considérablement changé. La présence du chauffage ainsi que le manque d’activité souvent constatés vous incitent donc à ne plus rester influencer par cette idée.

Bien sûr, il y a des exceptions. Cela est par exemple le cas si vous vivez dans un coin où il fait vraiment froid et que vous avez un mode de vie plutôt mouvementé à cause du travail. Toutefois, cela doit se faire de manière modérée afin de ne pas faire trop d’excès.

Pourtant ce ne sont pas toutes les alimentations grasses qui vous seront bénéfiques. En effet, pour que cela fonctionne, il faut vous tourner vers les repas riches en bons acides gras.

Au lieu de vous surcharger et de vous faire prendre des kilos, ces derniers feront des réserves efficaces à votre corps. Vous pourrez généralement en trouver dans les fruits secs par exemple.

L’été vous fait manger « light »

l'été manger light

Il fait beau et il fait chaud ? Encore une saison qui a tendance à changer vos habitudes alimentaires. Toujours comme en hiver, votre corps réagit à la chaleur. C’est pour cette raison qu’il est important de prendre soin de ce que vous mangez.

En général, vous mangez plus léger. L’explication est simple : cela réduit votre temps de digestion et donc la production de chaleur. En effet, lorsque votre corps métabolise les nutriments, il produit de la chaleur et cela n’est pas toujours confortable lorsqu’il fait chaud.

Avoir une alimentation plus légère est alors le meilleur moyen de faire face à cette saison. D’autant plus que manger lourd durant une journée trop chaude n’est pas une bonne idée pour votre digestion.

En effet lorsqu’il fait très chaud, votre corps se fatigue plus facilement que d’habitude. Et comme un repas gras nécessite beaucoup d’efforts, il se peut que vous souffriez d’indigestion.

C’est pour toutes ces raisons que vous avez tendance à manger plus léger que d’habitudes. Pour votre bien-être, le mieux est généralement de manger à plusieurs reprises et en petite quantité. Comme cela, votre organisme ne sera pas en surcharge. Bien sûr, cela implique toujours de manger 3 fois par jour. Le tout est de trouver des aliments qui sauront vous maintenir en bonne santé.

Pour une alimentation light durant tout un été, l’habitude est donc de manger beaucoup de fruits et de légumes. Les différents nutriments qu’ils apportent sont très importants.

Manger light ne signifie pas pour autant que vous devez négliger toutes les sources de nutriments. Manger de la viande, du poisson, du riz, des légumes secs et même un peu de pain est alors de mise. Pour terminer, il est évident que la température élevée de cette période vous incite souvent à boire beaucoup.

Cela est tout à fait normal car votre corps travaille beaucoup et cela évite la déshydratation. Pour que cela soit efficace, le mieux est d’opter pour l’eau plate  qui saura vraiment vous rafraichir.

Si vous vivez en France, vous avez plus de chance de manger gras !

Les lipides sont souvent sujets de désaccords. En effet, si beaucoup les considère comme néfastes, certains pensent qu’il faut juste mieux les connaitre pour en avoir bon usage.

Dans tous les cas, les lipides sont essentielles à notre organisme et c’est pour cela que l’on en mange régulièrement. La seule condition est bien sûr de savoir les modérer. Il s’agit d’un véritable souci étant donné que notre consommation en gras s’est beaucoup développée dernièrement.

Vous constaterez par exemple que la consommation Française en lipide est plus de 40% selon la banque de donnée OMS-HFA pour l’année 2004. D’ailleurs seule la Finlande ainsi que le Portugal ont un pourcentage allant entre 30 et 35 %.

Pour les pays européens comme le Danemark, la Grèce, l’Italie, la Hollande, l’Espagne, la Suède ou encore la Grande Bretagne, le pourcentage va de 35 à 40% de lipides. C’est un pourcentage qui s’est développé en seulement quelques années et qui semble grandir encore plus.

S’il est évident que les pays Européens mangent plus riches, sachez que cela est valable pour pratiquement la plupart des pays du Nord. Etant des pays développés, les conditions de vie que l’on y trouve n’incitent pas toujours à une alimentation saine.

Entre les longues journées de travail et les heures passées à se rendre à la maison, rare sont ceux qui ont envie de cuisiner leurs propres repas. Ainsi, il y est normal de manger auprès de fast food ou encore de consommer des repas préparés.

Au fur et à mesure que le temps passe, cela devient alors une habitude alimentaire dont on ne peut se passer car c’est à la fois pratique et délicieux. Et pourtant, ce n’est pas toujours bénéfique !

En effet, une alimentation à base de plats préparés et de fast food est sources de gras en grande quantité. Et qui dit gras insinue forcément prise de poids. C’est pour cette raison que le taux d’obésité dans ces pays est très élevé.

Pour la France par exemple, 18,2% de la population est désignée comme en surpoids important. Toujours en Europe, vous retrouvez l’Espagne, l’Allemagne, la Pologne ou encore la Russie avec 25% d’obésité. Les Etats-Unis présentent également un chiffre important.

Votre entourage vous influence

entourage nourriture famille

Mais il n’y a pas que le temps et le mode de vie que vous avez qui peut influencer votre alimentation ! Effectivement, la société dans laquelle vous vous trouvez peut changer certaines choses. Comme chacun a ses propres goûts et habitudes alimentaires, vous serez alors obligé de vous adapter. Tout dépend donc des personnes avec qui vous allez manger.

Votre habitude alimentaire peut par exemple changer lorsque vous êtes avec des personnes qui vous sont inconnues. Avec de nouvelles relations de travail par exemple, vous aurez tendance à ne pas trop vous dévoiler.

Vous serez alors poussé à manger de manière modérée. Lorsque vous êtes avec des personnes familières par contre, cela n’est plus du tout pareil.

En effet, la convivialité vous poussera à manger plus. Il est vrai que nous arrivons rarement à dire non lorsque nous sommes à table. Cela est surtout constaté lorsque vous êtes en vacance ou quand les périodes de fêtes arrivent.

Manger devient un moyen de communiquer et de passer un bon moment. Vous aurez alors tendance à vouloir vous faire plaisir par la même occasion à manger plus que d’habitude. Cela peut également arriver lorsque vous êtes avec des personnes qui sont tout simplement gourmandes.

Voir quelqu’un avec un bon appétit est plus tentant que de manger seul. Ainsi, si les personnes avec qui vous mangez ont de mauvaises habitudes, vous les suivrez à coup sûr. Il ne faut pas oublier que trop fréquemment, cela peut altérer votre santé.

Bien sûr, il y a certaines situations où votre entourage peut vous influencer de manière positive par rapport à votre alimentation. Cela arrive par exemple quand vous êtes avec des personnes suivant un régime alimentaire vegans ou végétariens.

Il faut noter que diminuer votre consommation de produit animal, voire même l’éliminer, peut apporter de nombreux avantages à votre santé.

Une influence par des personnes ayant tout simplement une bonne hygiène alimentaire est également souhaitable. Côtoyer des proches suivant un régime sain et équilibré peut vous aider à avoir les mêmes habitudes.

Il fait beau temps : vous mangez mieux quand vous avez le moral

joyeux

Et pour terminer, sachez que vos habitudes alimentaires sont également dictées par votre état psychique. Vous constaterez par exemple que lorsque vous êtes de bonne humeur, vous aurez envie de manger plus.

C’est un phénomène des plus normaux car l’appétit est généralement commandé par vos hormones. Il s’agit notamment de la Ghréline et de la Leptine.

La production de ces hormones, vous incitant à manger et à être rassasié, se fait normalement tant que vous vous sentez bien. Il existe alors un équilibre car le fait de manger avec bonne humeur vous donnera encore plus d’énergie.

Cependant, si vous êtes déprimé ou que vous êtes tout le temps stressé, la production des hormones sera perturbée. Le manque d’appétit qui en découlera est tout simplement le symptôme de votre mal être et pourra s’accompagner d’autres signes.

D’autant plus qu’une impression de bien-être vous incitera à manger correctement. En effet, il est plus facile d’avoir de bonnes habitudes alimentaires lorsque vous êtes à l’aise avec vous-même.

Il a d’ailleurs été constaté que les personnes heureuses ont tendances à manger de façon plus régulière et de façon modérée. Comme l’hormone de la satiété est produite normalement, vous aurez plus de faciliter à éviter les grignotages en tout genre.

Il est donc évident que votre manière de manger vient de plusieurs paramètres. Cela peut être à cause du climat, de l’endroit où vous vous trouvez, des personnes qui vous entourent ou simplement de votre moral.

Selon les personnes, chaque situation peut être positive ou non. Dans tous les cas, le fait de vous connaître et de savoir manger de manière modérée peut vous éviter des excès. Ainsi, peu importe votre environnement, vous saurez garder votre mode d’alimentation. Par la même occasion, vous préserverez votre santé des éventuels méfaits des habitudes alimentaires de votre environnement.

Commentaires Facebook