Complément alimentaire
collagene

Collagène  – Qui en a Besoin et Lequel Acheter – Avis Complet !

Quand on entend parler de beauté et de santé articulaire, il vient automatiquement un moment où on évoque le collagène. Sous sa forme naturelle, en complément alimentaire ou en crème, que savez vous réellement sur le collagène ?

Si vous êtes ici, c’est pour trouver des réponses aux questions que vous vous posez sur le collagène. À savoir quels sont ses bienfaits ? Qui en a besoin ? Où l’acheter et sous quelle forme ? Vous trouverez toutes les réponses dans la suite de cet article.

Qu’est-ce que le collagène ?

Il est naturellement présent dans les tissus conjonctifs tels que la peau, les muscles, les tendons et les os. Le collagène est une protéine fibreuse composant l’architecture du corps aussi bien humain qu’animal. Si les tissus sont élastiques, si la peau est ferme, uniforme et sans rides, c’est grâce au collagène.

Il est aussi bon de savoir que sa production peut diminuer avec l’âge. D’ailleurs, la formation des rides résulte de la diminution de sa production dans le corps. Le collagène se présente sous différentes formes, selon sa localisation dans le corps.

Le collagène agit comme un ciment qui maintient l’élasticité des tendons, des ligaments, des muscles et de la peau. Sans lui, il peut apparaître tout un tas de symptômes comme par exemple des douleurs articulaires ou une peau flasque.

Carence en collagène : cause et impact

Comme dît précédemment, l’âge est un des facteurs de diminution de la synthèse du collagène. Bien que l’alimentation puisse constituer une source de collagène, le vieillissement diminue la capacité du corps à bien le synthétiser pour le fixer. C’est d’ailleurs une des raisons qui doit vous pousser à prêter attention à vos bons apports en protéines en vieillissant.

Sachez qu’il existe aussi tout un tas de facteurs extérieurs qui peuvent conduire à une carence en collagène.  Cette carence peut être due au stress, à des activités physiques intenses, au tabac, à l’alcool ou au café. Certaines infections ou certains médicaments peuvent également être à l’origine de cette carence.

À rappeler que les rhumatismes sont les plus classiques symptômes d’une carence en collagène.

Les bienfaits du collagène

Les fibroblastes fabriquent le collagène. Dans l’organisation biologique du corps, le collagène occupe deux rôles bien distincts quoique complémentaires. D’une part, en collaboration avec l’élastine et les glycoprotéines, le collagène assure la régénération des tissus et organes. D’autre part, il s’attribue des qualités en terme d’hydratation, d’élasticité, de souplesse et de résistance.

Un bon traitement contre l’arthrose

Un patient, qui a de l’arthrose, a des cartilages altérés. Cette altération résulte généralement de l’usure du cartilage et de l’inflammation des articulations. Ainsi, les extrémités des os sont en contact et viennent des raideurs et/ou des blocages. C’est une maladie qui évolue dans le temps et peut toucher toutes les articulations. Ceux qui souffrent de l’arthrose généralement ont recours au collagène pour améliorer la santé de l’articulation et garder une bonne mobilité.

Plusieurs articles scientifiques confirment l’efficacité du collagène sur le changement de structure et le traitement des symptômes de l’arthrose au niveau articulaire. Ces changements sont prometteurs sur la physiologie et la santé fonctionnelle du patient. Voilà pourquoi il leur est vivement conseillé de faire des apports de supplément de collagène.

Soulage les douleurs articulaires

collagene douleurs articulaires

La constitution du cartilage est faite de 67 % de collagène. Il est donc logique que l’apport de collagène serait une thérapie de choix pour atténuer les douleurs articulaires.

Si le collagène est un constituant des tissus, il est vu comme le meilleur moyen d’entretenir et réparer les traumatisme et l’usure articulaire. Cependant, il est bon de savoir que le collagène a besoin d’alliés pour pouvoir être mieux fixé. Parmi ces derniers, il y a notamment la glucosamine. Contrairement au collagène, la glucosamine est un glucide qui sera complémentaire au collagène.

La glucosamine joue un rôle de lubrifiant au niveau de l’articulation. Ensemble avec le collagène, la glucosamine orchestrera la régénération de la souplesse et de la solidité de l’articulation.

Par ailleurs, le collagène pourrait contribuer à avoir une meilleure densité minérale des os. Cela a pour effet de diminuer les douleurs articulaires et d’améliorer la mobilité.

Augmente la récupération musculaire

Après de gros efforts physiques, le collagène permet aux muscles de récupérer. Pendant un effort tel que du renforcement musculaire par exemple, les muscles sont soumis à des micro-traumatismes. Comparable a des micro brèches, imaginez alors que le collagène soit la protéine capable de colmater ses petites blessures.

En se fixant à la suite d’un effort, le collagène va alors renforcer les muscles sollicités.

À ce sujet, c’est ce qui explique en partie qu’il est conseillé de manger suffisamment de protéines en vieillissant. Associé à du renforcement musculaire, cela permettrait de conserver une masse musculaire indispensable pour avoir une bonne mobilité et condition physique.

Améliore la santé des intestins

Malmenée par les épices, l’alcool, les médicaments, la muqueuse intestinale est souvent altérée ou irritée. Les intestins sont alors victimes des allergies, des intolérances alimentaires, du côlon irritable ou des maladies auto-immunes. Le collagène rentre justement en action dans la réparation de la muqueuse intestinale. Ainsi le collagène favorise une activité enzymatique saine au niveau de vos intestins.

Favorise un sommeil plus profond

Le sommeil est fait pour récupérer, il est à la fois indispensable et bénéfique pour la santé. Plus il est profond, mieux c’est. En effet, une bonne nuit de sommeil équivaudrait à un sommeil profond où le métabolisme du glucose est favorisé, les défenses immunitaires renforcées et où le cerveau répare et recharge l’énergie utile pour le lendemain.

Le collagène pourrait vous aider à obtenir une meilleure qualité de sommeil grâce à la glycine qu’il renferme. En fait, la glycine est un acide aminé représentant 1/3 de la composition du collagène. C’est un précurseur de créatine qui a le pouvoir d’améliorer le sommeil en agissant en tant que neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux et du cerveau.

Le collagène pour une belle peau

collagene peau

La peau est formée de tissus conjonctifs contenant principalement du collagène. C’est d’ailleurs le collagène qui donne toute son élasticité à la peau mais aussi sa résistante.

Affectée par les facteurs externes tel que les UV, le froid ou la pollution, la peau peut être abimée et laisser apparaître des rides car la peau se détend.

Pour récupérer cette élasticité, l’hydratation de la peau est bien connue pour ralentir l’apparition des rides et l’affaissement du visage mais cela n’est pas suffisant pour ralentir les effets naturels du temps. Pour repousser l’apparition des rides il faut aussi penser aux cures de collagènes.

La prise de compléments riches en collagène contribue essentiellement à l’embellissement intérieur de la peau et cela se reflète en partie sur la partie visible de la peau. Prendre un complément de collagène retardera le vieillissement de la peau la rendant ainsi plus satinée, hydratée, ferme et lisse à la fois. Ainsi le collagène pourrait aussi aider à diminuer l’effet peau d’orange.

Des beaux ongles et des beaux cheveux

Le collagène agit positivement sur la pousse du cheveu et des ongles. Surnommé « protéine de beauté », le collagène est l’atout qui vous permettra d’avoir une chevelure brillante et bien fournie, des ongles forts et des os robustes.

En fait, une partie des acides aminés résultant de la décomposition du collagène est absorbée par les follicules des cheveux et forment de la kératine. La kératine est une protéine constituante des ongles et des cheveux. C’est pourquoi, le collagène impacte favorablement sur la poussée des cheveux. Aussi il empêche la formation d’écailles à leur niveau et participe activement à la repousse des ongles.

Comment faire le plein de collagène

Manger des aliments riches en collagène

On trouve particulièrement du collagène dans les abats et la viande en général. D’une manière générale, plus la viande contient du collagène, plus elle est dure.

Voici quelques exemples de morceau de bœuf où on pourrait trouver du collagène:

Aliments riches en collagène% de collagène
Produits tripiers21
paleron14,75
Plat de cote9,5
rognon8,80
cœur6
Entrecôte4,5
Faux-filet3,75

Consommer des compléments alimentaires riches en collagènes

L’organisme produit du collagène pour la santé des articulations, pour les os et les tendons. C’est à partir de 25 ans  que la production diminue. Plus l’âge avance et plus la synthèse du collagène diminue en vieillissant. C’est pour cela qu’il est indispensable d’avoir des apports suffisant en collagène ou en certains acides aminés qui le compose.

Outre le fait de manger des produits carnés, l’astuce la plus simple est de s’orienter vers la prise de compléments alimentaires riches en collagènes. Ces compléments sont fabriqués de différentes manières et obtenus à partir de différentes sources. Il faut donc savoir comment bien les choisir pour une efficacité maximum.

Quel collagène choisir ?

collagene marin

 

Privilégier le collagène marin au bovin

Le collagène marin est tiré des écailles ou de l’ossature de poisson (ex. raie, saumon), mais également des déchets de crustacées. Pour en produire un nutriment pratiquement assimilé par l’organisme, la forme de collagène marin la plus courante est l’hydrolysat de collagène, résultant d’une hydrolyse enzymatique. Inodore, sans saveur ni graisse, l’hydrolysat de collagène marin est utilisé depuis toujours au Japon où il est reconnu comme étant particulièrement biocompatible tout en ayant une bonne biodisponibilité.

Scientifiquement parlant, le collagène marin a la structure la plus voisine du collagène humain.

 

Prendre du collagène natif de type 1 pour la peau

Le collagène occupe la plus grande portion de la composition de la peau. Quand l’âge avance, son capital collagène diminue. Pour retrouver une peau plus lisse, vous pouvez donc opter pour des suppléments à base de collagène. Mais ne choisissez par n’importe lequel, il est recommandé de prendre du collagène de type 1. Ce collagène a la particularité d’être non dénaturé et de contenir les 19 acides aminés du collagène contenu dans la peau.

Pour raffermir les contours du visage, rajeunir la peau, les pros conseillent particulièrement la crème à base de collagène En effet, les progrès de la filière esthétique, surtout en crème, ont créé plusieurs produits spécifiquement adaptés aux besoins qui jalonnent la vie de votre peau. En fait, les exigences de la peau varient suivant l’âge, les saisons, le type de peau ou les habitudes alimentaires.

Prendre du collagène de type 2 pour  les articulations

Pour la préservation de l’articulation en mode sain et fonctionnel, le collagène type 2 est essentiellement conseillé pour raffermir la structure des cartilages et l’architecture osseuse. Aussi, si votre but en prenant un supplément est le bien-être des articulations, optez pour le collagène de type 2 en gélules. Non seulement, il réduit les douleurs articulaires, mais en plus, il active la guérison des blessures des articulations des sportifs. Quant à la forme gélule, elle est pratique, la dose y est précise et les effets secondaires bien minimes, voire inexistantes.

Choisir un collagène biodisponible : Hydrolysat de collagène

La biodisponibilité d’un complémentaire est définie par le taux de substance absorbé par l’organisme quand il est ingurgité. C’est en fait l’indicateur d’efficacité du complément alimentaire consommé.

Pour les différentes formes de complément à base de collagène (gélule, crème, …) la forme hydrolysat connait actuellement de plus en plus de succès grâce à son importante biodisponibilité par rapport aux autres formes. En effet, le collagène hydrolysé s’insère plus facilement dans le système sanguin que les autres formes car le collagène non hydrolysé a de grosses tailles de molécules.

hydrolysat de collagène

Guide d’utilisation du collagène

Posologie du collagène

Posologie du collagène en gélules

D’une manière générale, la posologie est de trois gélules par jour.  Pour ne pas alourdir le diner, autant prendre les gélules le soir deux heures après le dîner avec un grand verre d’eau. Autrement, prenez 2 gélules de collagène avec de l’eau à jeun. En gélule ou en poudre, favorisez l’hydrolysat de collagène. Ce dernier sera mieux assimilé par votre organisme.

hydrolysat de collagene

Pour le collagène marin, il est souvent conseillé de prendre 3 gélules par jour le soir.

Posologie du collagène en crème et masque

La crème de collagène est à étaler quotidiennement sur un visage nettoyé le soir au coucher.

La posologie du collagène en masque varie suivant ses composants supplémentaires. Toutefois, d’une manière générale, il faut conserver le masque entre 15 à 20 minutes, la fréquence hebdomadaire est d’une à deux fois, tandis que la cure devrait durer un mois environ.

Attention, il n’existe pas de collagène végétal

C’est vrai ! En fait, le collagène est une protéine fibreuse d’origine animale. Il est extrait particulièrement de la peau des animaux, des déchets de crustacés ou de poissons. Et quand on vous propose du collagène végétal, ne vous laisser pas berner. On est plutôt en présence de protéines végétales (soja, blé, …).

Quelques études scientifiques sur le collagène

Dans cette première étude, une vingtaine de volontaires entre 40 et 62 ans ont été réunis pour tester les effets d’une crème à base de peptide de collagène. Les peptides de collagène sont la forme hydrolysée du collagène cité plus haut sous le nom d’hydrolysat. Suite à 4 semaines d’application, 75 % des sujets ont montré des améliorations de l’aspect de leur peau.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15648443

Étude Bruyère et al. 2012 – Amélioration des douleurs articulaires

Effectuée à l’Université de Liège, Belgique, l’étude se porte sur le rendement de la prise d’hydrolysat de collagène ainsi que sur la sureté de ce produit chez des patients souffrant de douleurs articulaires des membres supérieurs et inférieurs ainsi que de la colonne vertébrale. L’étude a duré 6 mois et a été réalisée sur 200 personnes de 50 ans. Les résultats ont été édités dans “Journal of Complementary Therapies in Medicine” en 2012. Après 6 mois, le groupe qui prenait le collagène a perçu 15% de plus d’amélioration que le groupe placebo soit 51% vs 36,5%.

Étude clinique du Département de Médecine du Beth Israel Hospital de Boston

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8378772

En 1993 a été réalisée une étude sur la régression des inflammations chez les patients souffrant d’arthrite rhumatoïde sévère et active. « Effects of oral administration of type II collagen on rheumatoid arthritis » est l’article qui reporte le procédé et les résultats. Selon cette étude, il a été démontré qu’un traitement de 3 mois de collagène type II serait efficace comme traitement. On aurait même noté une rémission totale. Les informations obtenues confirment l’efficacité clinique de la médicamentation orale pour traiter l’arthrite rhumatoïde.

Étude KL Clark & al. 2008 – Amélioration des douleurs articulaires

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22500661

Les sportifs peuvent ressentir des douleurs articulaires pendant ou après des efforts physiques même s’ils sont en bonne santé « articulairement » parlant. C’est pour évaluer les impacts de l’hydrolysat de collagène sur ces derniers types de douleur que cette étude a été réalisée. 147 sportifs ont participé à l’étude et un état zéro a été établi. Cet état recense la hiérarchie de la douleur  ressentie lors des activités, au repos, le renflement tissulaire et la mobilité.

Les résultats publiés dans le « Journal of Current Medical Research and Opinion » en 2008, donnent beaucoup d’espoir concernant l’atténuation des douleurs articulaires chez les traités grâce au traitement au collagène. Le collagène hydrolysé pourrait donc entretenir la santé des articulations et diminuer le risque d’altération de l’articulation chez les personnes à risques, dont les athlètes

Conclusion :
Date :
Article concerné :
Collagène
La note :
41star1star1star1stargray

Commentaires Facebook