Alimentation, Régime
chrononutrition

Chrononutrition : maigrir au rythme de votre horloge biologique – Mon avis

Avez vous déjà entendu parler de la chrononutrion ? Cette méthode est le seul régime alimentaire qui tient plus compte du type d’aliments associés aux bonnes heures plutôt que des quantités consommées.

En clair, ce régime alimentaire vous ferai atteindre vos objectifs minceur en vous faisant manger ce dont votre corps à besoin au bon moment.

Faisant l’objet de nouvelles recherches en chronobiologie, que faut il penser de cette nouvelle façon de s’alimenter, comment ça marche ? Efficace ou pas ? Sain ou mauvais ? Zoom complet sur la chrononutrition.

Qu’est-ce que la chrononutrition ?

 

La chrononutrition est un programme alimentaire qui respecte le principe de fonctionnement de l’horloge biologique de chaque individu. Mise au point par le Dr Delabos en 1986, elle vise le rééquilibrage alimentaire.

Pour ce faire, vous ne consommeriez que les besoins  de votre organisme suivant le biorythme des sécrétions enzymatiques. En ne respectant pas ce principe,  certains aliments sont plus facilement stockés car votre corps n’est pas apte à les digérer efficacement.

Ainsi, la chrononutrition n’exclu pas d’aliments de votre alimentation, mais vous fixe des contraintes horaires selon certaines classes d’aliments.

Ne consommer que ce dont l’organisme a besoin correspond tout simplement à une alimentation équilibrée. Si celle-ci vous permet déjà de perdre quelques kilos les premières semaines. La chrononutrition stimule plus votre métabolisme à perdre du poids. Comment ? Elle a une action de régulatrice hormonale.

Certifiée par l’IREN (Institut de Recherche Européen sur la Nutrition), elle serait également un moyen de gérer le taux de cholestérol sanguin et de suivre l’état des diabètes non insulo-dépendants.

Un régime adapté aux trois morphotypes

Pour le succès d’un régime, William H. Sheldon, un psychologue américain, avance que vous devriez identifier votre morphotype et procéder en fonction. En 1954, il catégorise l’être humain en ectomorphe, endomorphe et mésomorphe selon sa propre manière de prendre du muscle ou de perdre du poids. De l’analyse du dit morphotype, vous organiseriez la répartition de  votre alimentation.

L’ectomorphe

Ainsi, l’ectomorphe a des muscles et des membres minces. Il est hyperactif et a de la difficulté à prendre du poids. Son apport en glucide devrait représenté plus de la moitié de son alimentation (55%). Ce morphotype prendrait 5 à 6 repas par jour ou des suppléments adéquats, s’il désire avoir une allure musclée et esthétique !

Le mésomorphe 

Le mésomorphe possède une ossature large. Son organisme a bonne absorption des nutriments. Pour prévenir le stockage de gras et pour favoriser une meilleure assimilation des nutriments, il lui est conseillé de prendre 5 à 6 mini repas par jour équilibrés en macronutriments.

L’endomorphe

Quant à l’endomorphe sa forme est ronde. Il est prédisposé à stocker de la graisse. Comme il grossit du ventre plus facilement, il devrait respecter scrupuleusement sa chronobiologie tout en limitant le sucre rapide et les graisses. Son alimentation doit être plus la protéinée des trois morphotypes (45%).

Chronobiologie : Comment fonctionne ce régime ?

le régime

Notre corps grave dans sa mémoire corporelle les faits et gestes, les impressions corporelles ou sensorielles qu’elles soient volontaires ou en réaction à des effets internes et/ou externes. De même, les impératifs de notre organisme sont déjà inscrits dans notre corps depuis la nuit des temps et ils établissent notre horloge interne.

Fonctionnement du corps tôt le matin 6H00 – 8h00

Le matin, l’organisme commence la journée par une sécrétion de lipase nécessitant un petit-déjeuner gras. La lipase est une glycoprotéine jouant le rôle d’enzyme, elle nous permet une meilleure utilisation du gras en énergie. Il n’y a que le matin que nous savons utiliser les lipides ainsi.

À un autre moment de la journée, notre corps à tendance à stocker les acides gras dans les tissus adipeux. Ainsi, a chrononutrition vous fait favoriser les aliments gras le matin.

Au contraire, la chrononutrition déconseillera la consommation de sucres rapides le matin comme les jus de fruits, miel et confiture. Ces derniers perturberons la bonne digestion des graisses et causeront un pic d’insuline entrainant une transformation des glucides en acides gras.

Fonctionnement du corps au petit déjeuner

A midi, votre corps est dans une phase hormonale qui favorise la sécrétion de protéases et d’amylases.

Les protéases sont des enzymes permettant de digérer au mieux les protéines.  Dans ce sens, la chrononutrition vous conseille la consommation de viande, poisson et légumineuses.

Les amylases sont des enzymes qui faciliteront une meilleur digestion de l’amidon contenu par exemple dans les céréales ou les tubercules.

Vers 17H00

Quand le pic d’insuline interne de 17-18h se manifeste, il faudrait consommer des sucres semi-rapides comme les fruits. Ces derniers éviteront la catabolisme et donc de puiser l’énergie dans les protéines assimilés le midi. Ces derniers auront aussi la vertu d’éviter les fringales du soir.

Le soir :

Comme notre corps se prépare au repos de la nuit, il en est de même pour la plupart des enzymes digestives. En simple, nous assimilons mal les nutriments le soir. Il faudra donc manger léger comme une viande blanc ou un poisson avec des légumes verts par exemple.

Tout apport calorique trop riche comme des féculents ou des aliments gras comme les fromages seront inévitablement stockés le soir.

La chrononutrition impose un rythme espaçant les repas de 4h00 à 05H00 entre le petit déjeuner et le déjeuner et de même entre ce dernier et le quatre heure. Entre la collation de l’après midi et le diner, il sera recommandé d’attendre 3H00 mais pas plus.

En résumé, la chrononutrition nous permet de remettre en ordre notre façon de manger,  et surtout de respecter les besoins de l’organisme. Ainsi, les besoins journaliers requis sont satisfaits sans pour autant noter un stockage de graisses dans certaines parties du corps. On peut notamment faire le parallèle avec les associations d’aliments du régime dissocié.

 

Les bienfaits de ce régime naturel :

Maigrir avec la  chrononutrition :

Rééquilibrer notre alimentation tout en évitant les contretemps biologiques et le dérèglement de notre organisme auraient des effets conséquents sur notre poids. En effet, en répondant aux besoins nutritionnels journaliers de notre corps et en respectant notre biorythme, il serait possible de modifier notre allure sans qu’on ait besoin de faire le moindre effort supplémentaire.

Dans un premier temps, on perd l’eau et les graisses, ensuite, le poids diminue. Les observations cliniques ont par ailleurs affiché que la chrononutrition permettrait de perdre 500 à 700g par semaine « sans effet yoyo ». En effet, une étude « Cell Metabolism » menée en  2012 en Californie a montré que manger à des heures fixes, de manière régulière aiderait à maigrir.

Des études sur la chrononutrition :

Des études cliniques récentes, sur les travailleurs par quarts et les patients obèses ont confirmé l’interaction qui existe entre l’horloge circadienne et le métabolisme avec des implications pour l’obésité. Et réciproquement, cette horloge est sensible aux hormones, les nutriments et les repas chronométrés.

Étude sur le métabolisme et les cycles circadiens et l’implication de ces facteurs dans l’obésité

Être plus en forme : rééquilibrage alimentaire

La chronobiologie nutritionnelle, c’est d’abord manger équilibré et varié. En pratique, c’est apprendre à rééquilibrer son alimentation. Comme on mange tous les types de nourriture, à une cadence quotidienne établie, il est certain que l’ensemble des repas consommés sera équilibré.

Le corps a son propre biorythme qui régule ses diverses fonctions comme le transit, l’absorption des nutriments ou la sécrétion d’enzymes. Connaitre ce programme circadien et accepter de s’y soumettre nous permettraient d’être plus productifs et efficaces dans notre journée.

Car on ne forcerait pas un organisme qui devrait faire la sieste, à accomplir des efforts de réflexion, par exemple !

Un meilleur sommeil

En chrononutrition, il est conseillé de manger très léger au diner. Ne pas alourdir l’estomac, favoriserait le sommeil. En ayant un repas digest, on dépense peu d’énergie, donc peu de calorie à brûler, ainsi il n’est pas nécessaire de réguler la température du corps pour trouver le sommeil.

Efficace pour contrer le diabète et le cholestérol

L’avantage de la chrononutrition est qu’elle ne favorise pas le stockage de graisses. C’est un moyen pour maitriser le risque d’accumulation de graisses dans les vaisseaux. En d’autres termes, elle permet de maitriser le métabolisme du cholestérol, mais également l’hypertension qui pourrait en être liée.

Plusieurs médecins traitant des diabétiques ou des pré-diabétiques s’accordent à les conseiller de manger à des heures fixes en quantités relativement les mêmes. Les repas qui leur sont conseillés sont gras au petit-déjeuner et léger le soir.

Une étude réalisée par Salk Institute de la Jolia aux Etats-Unis, nous rapporte le même procédé. N’avons-nous pas le schéma en chrononutrition ? Ce qui nous amènerait à penser qu’elle aiderait à réduire le risque de développer un diabète de type II.

La chrononutrition en pratique 

Aucun ou peu aliment interdits ; Peut on vraiment parler d’un régime ?

Selon la compréhension populaire, « régime » signifie restriction alimentaire. Or, ce qui est formidable avec la chronologie nutritionnelle, c’est qu’on peut consommer de tout ou presque, à quantité modérée et à des heures fixes!

Même le chocolat (70%) est permis lors des encas pour défatiguer le cerveau, du moment que l’on ne dépasse pas 30g. Le midi, la mayonnaise si tentante sur une demi-assiette de brocoli est permise à une dose d’une à deux cuillérée à soupe ! Comme quoi, ici le terme régime lui-même semble inapproprié.

Les rares aliments déconseillés :

Les laitages autres que fromage, crème et beurre

Le lait et les laitages autres que le fromage, crème et beurre sont interdits, car ces produits contiennent du lactose. Or le lactose est un sucre rapide qui procure une sensation de faim quasiment après consommation !

Il stimule notre organisme à consommer encore plus. Il est donc un ennemi redoutable en matière d’amaigrissement. De plus, un diabétique verrait sa glycémie s’élever rien qu’avec un verre de lait, C’est vous dire la quantité de sucre rapide qu’il peut contenir !

Cependant, lors de la fabrication de fromage, de beurre et de crème, on enlève le « petit lait » qui est le lactose contenu dans le lait. Ainsi, tout en conservant la teneur en calcium, le fromage, le beurre et la crème n’ont plus de lactose, adversaire d’une belle silhouette.

En déconseillant fortement les produits laitiers, on peut notamment inscrire la chrononutrition dans les régimes sans lactose comme le régime seignalet et le régime paléolitique.

Les soupes et potages

La soupe, potage et dérivés sont interdits, tout simplement parce que l’eau contenue dans la soupe est maintenue par les sels minéraux des légumes et le sel utilisé pour améliorer le goût du potage. Ce qui pourrait entrainer la rétention d’eau au niveau des fesses et des cuisses.

En second la chronutrition part du principe que la soupe ou les fruits mixé ou encore les jus sont des aliments trop rapidement digérés. Ainsi, ils faussent les délais entre les repas et peuvent causer des désagréments comme les fringales ou les coups de fatigue.

Les sauces sucrées

Comme son nom l’indique, ces sauces contiennent du sucre rapide qui lui confère son goût. Or qui dit « consommation de sucre rapide », dit « addiction ». Car le sucre appelle le sucre et une envie de consommer encore plus.

En effet, la sensation de faim continue à tarauder même si cette faim ne devrait plus être ressentie. Et tout ce processus fait qu’on continue de grignoter, donc de prendre du poids en trop.

Les aliments allégés ou light

Les aliments allégés ou light sont des aliments dont le sucre, les matières grasses et/ou les calories seraient d’au moins 25% en poids vs le produit référent. Pour rendre un produit light ou allégé, le fabricant rajoute au produit de l’eau, de l’amidon ou de l’air, … et on remplace par exemple le sucre par des édulcorants.

En chrononutrition, les aliments allégés sont prohibés dans la mesure où pour fabriquer ces produits, de l’eau ou de l’amidon auraient pu être ajoutés aux principaux ingrédients.

Comme l’amidon est du sucre, il favoriserait donc la prise de poids.  De même, l’eau retenue pour la fabrique risquerait de favoriser le développement des cellules adipeuses des cellulites.

Le principe des deux jokers par semaine

deux jokers par semaine

Comme tous les régimes, il a ses contraintes qui pourraient frustrer plus d’une personne. Cette frustration pourrait être une source de désistement pouvant faire capoter le succès de ce programme alimentaire.

Deux repas jokers par semaine, totalement libre de manger n’importe quoi pour pallier les péchés mignons, sont les moyens prévus pour ne pas craquer. En fait, on n’a droit qu’à un joker en une journée.

Le joker pourrait t être pris comme une motivation pour aller de l’avant car il serait le rêve à atteindre après des jours de « restriction ». Le joker, c’est s’empiffrer, se goinfrer de tout sans que les kilos reviennent, car l’organisme ayant pris le pli de la chrononutrition ne devrait pas stocker ces rares excès.

Une journée type de chronounutrition : menus et recettes simples

chrononutrition journée type

Booster son métabolisme revient à amplifier ses dépenses énergétiques.  Et digérer requiert de l’énergie !

Il est demandé de prendre quatre repas par jour. Ces moments  correspondent aux quatre pics de cortisol de la journée.

Par ailleurs, pendant la journée, il est conseillé de ne consommer  que la juste quantité de nourriture nécessaire pour fournir l’énergie dont le corps a besoin. Pour y voir pus clair, découvrez par la suite un exemple d’une journée type.

 Menu type :

 Petit déjeuner

07H00 – 8H00

 Deux oeufs brouillés avec une tartine de pain complet au fromage frais et un thé

 Déjeuner

12H00 – 13H00

Viande blanche avec accompagnement riz basmati au curry et coriandre
Quatre heure

17H00

150 grammes de fruits rouges avec une poignée de noix ou un carré de chocolat noir

 Dîner

20H00

Une portion de poisson avec des légumes vapeurs

 

Les avis sur la chrononutrition

Ceux qui ont arrêté :

Selon des témoignages, plusieurs raisons ont empêché certaines personnes de poursuivre le programme pour conserver les objectifs atteints. Parmi ces raisons, on remarquerait la contrainte temps. Adeline confie qu’elle a arrêté le programme parce qu’elle accepte difficilement d’être astreinte par un programme « minuté » ;

Trop anxieuse pour profiter pleinement de la possibilité de pouvoir tout manger! Trop bousculée par le changement de manière de manger : un petit-déjeuner salé, pas de dessert à midi, …

Ceux qui sont enthousiasmés :

Ils sont emballés par les deux jokers par semaine, cela permet ainsi de manger sains la majorité du temps sans être frustrer à longueur de temps. Leur enthousiasme serait également le résultat du fait que l’on peut varier les repas et parce que l’effet yoyo n’est pas au rendez-vous.

Mon avis sur la chrononutrition

chrononutrition avis

En tant que coach, je ne peux que croire au bien fondé de la chrononutrition. Ce régime alimentaire fait partie des rares régimes faisant l’object de recherches. Il est même approuvé par de nombreux institut comme l’INSERM.  En son sein, c’est d’ailleurs l’objet de nombreuses recherches de Claude Gronfier, chercheur en chronobiologie. Selon lui :

Toutes les grandes fonctions biologiques sont directement contrôlées par l’horloge.

Un autre point que j’apprécie dans ce régime alimentaire est la mauvaise considération des produits laitiers. J’ai récemment publié un article suite à la diffusion d’un reportage d’ARTE sur les méfaits du lait pour notre santé.

Pour en revenir au côté pratique, je pense que si elle demande un peu d’investissement au départ, elle s’inscrira pas la suite comme un véritable rythme alimentaire dont vous ne pourrez plus vous passer. Pour faire bref, c’est surement le moyen le plus sain de rééquilibrer votre alimentation.

Conclusion :
Date :
Article concerné :
La chrononutrition
La note :
51star1star1star1star1star

Commentaires Facebook

Recherche

A propos de David Roussillon

David