Alimentation
chlorella

La Chlorella : véritables vertus ou intox ? – Mon Avis Complet !

Parmi les aliments naturellement les plus complets au monde, on ne peut passer à côté de la chlorella. Utilisée comme complément alimentaire, ces vertus nutritives pourraient bien pousser cet aliment devant la si célèbre spiruline. D’où vient- elle? Quels sont ses bienfaits ? Comment l’utiliser et pour qui ? Zoom complet sur la chlorella.

Qu’est-ce que la chlorella appelée aussi chlorelle ?

La chlorella est une micro-algue qui se développe naturellement dans l’eau comme la spiruline. Utilisée et connue depuis des siècles en Asie, Afrique et Amérique centrale, la chlorella n’est découverte par les Européens qu’en 1890. C’est d’ailleurs un hollandais biologiste connu sous le nom de Martin Beyerink.

D’après plusieurs recherches à son sujet, cette algue serait apparue sur terre il y a plus d’1,5 milliards d’années.

Au Japon, la chlorella est un « aliment d’intérêt national », consommée quotidiennement par plus de 4 millions de Japonais. Cette appellation lui a été conférée du fait qu’elle a été plantée à partir de 1957 pour nourrir la population brisée par les bombardements de la seconde guerre mondiale.

Cette petite algue d’eau douce est largement utilisée dans leurs hôpitaux. Elle contient beaucoup de nutriments. Elle se multiplie si rapidement que des études ont été menées pour trouver la meilleure façon de l’exploiter économiquement.

Dès les premières années, la chlorella figurait parmi les ingrédients de toute sorte de boissons, biscuits, et même dans le lait distribué dans des écoles japonaises.

Les bienfaits de la chlorella :

Il ne faut pas se fier à l’ apparence de la chlorella. Malgré sa forme de sphère qui ne mesure pas plus de 10 microns de circonférence, la chlorella est un aliment qui explose aujourd’hui en notoriété pour sa richesse en nutriments.

Une algue riche en protéines

Au Japon, à l’époque d’après-guerre,  la sélection de la chlorella parmi 100 plantes sources de protéines, n’est pas due au hasard : en fait, plus de la moitié de son poids sec en est composé. Pour 100 grammes de chlorella, vous trouverez en moyenne 60 à 70 grammes de protéine.

Les protéines font partie des trois macronutriments essentiels à notre corps. Elles occupent un rôle structurel dans la composition des muscles et tissus cutanés. On les retrouve aussi comme transporteuses de l’oxygène et d’autres processus tels que la digestion et la réponse immunitaire.

Riche en acides aminés

Les acides aminés sont les constituants de diverses protéines. Notre corps sait alors synthétiser certaines protéines en branchant plusieurs ramifications d’acide aminés appelés peptides. Ainsi notre organisme sait engendrer divers processus de régénération pour les tissus de nos organes ainsi que les muscles et les cheveux par exemple.

La chorella est un aliment dit à haute valeur biologique pour sa richesse riche en acides aminés. On y retrouve les 18 acides aminés dont les 8 essentiels.

Teneur acides aminés chlorella :

grammes/100 gr mingrammes/100 gr max
Acide Glutaminique / Glutamine3,15,6
Leucine2,13,0
Acide Asparaginique / Asparagine2,13,5
Alanine2,03,1
Valine1,52,3
Glycine1,42,3
Arginine1,43,0
Lysine1,42,3
Thréonine1,32,0
Phénylalanine1,12,1
Serine1,11,7
Tryptophane1,10,4
Isoleucine1,01,8
Tyrosine0,81,4
Proline0,91,5
Histidine0,71,1
Cystéine0,30,4
Méthionine0,50,8

Ainsi, manger de la chlorella, c’est avoir la garantie de consommer tous les acides aminés dont l’organisme a besoin.

À titre d’information, notez que c’est à partir de ces huit acides aminés essentiels que l’organisme synthétise tous les autres acides aminés. Ils sont dit « essentiels » car ils doivent figurer dans l’alimentation : leur apport est extérieur à l’organisme.

Un anti-dépressif naturel

L’humeur est affectée par la sécrétion hormonale. Un manque de sérotonine ? Et les coups de déprime commencent ! Il est possible de maintenir le taux de sérotonine dans le corps grâce aux antidépresseurs. Il est beaucoup plus sain de booster naturellement les taux de cette hormone.

La chlorella peut  s’avérer être un véritable booster de sérotonine. Elle contient du tryptophane, acide aminé essentiel précurseur de « l’hormone du bonheur ».

La sérotonine ou hormone du bonheur nécessite une quantité suffisante d’acides gras oméga 3, de la vitamine C et surtout du tryptophane, un acide aminé essentiel. La chlorella renferme ces trois éléments et en quantité suffisante pour la fabrication de la sérotonine.

De plus, la chlorella renferme également l’acide aminé précurseur de la mélatonine, qui est l’hormone du sommeil. Cette hormone a la faculté de réguler le sommeil en agissant sur notre horloge biologique.

Entretien les fonctions intestinales

Si vous souffrez de problèmes intestinaux, la chlorella est un excellent remède contre cela !

Elle incite la formation d’enzymes indispensables au fonctionnement de l’intestin.  Elle  favorise la formation de lactobacilles nécessaires à la digestion et à l’absorption des nutriments.

Ces bonnes bactéries empêchent également  le développement des mauvaises comme  le Candida albicans. Donc, la chlorella est aussi un probiotique.

Par ailleurs, la biographie des études menées sur la chlorella nous rapporte qu’elle aurait un rôle protecteur de la muqueuse intestinale en présence d’ictère occlusif et défendrait le corps contre le stress oxydatif.

Enfin, la chlorella empêche l’expansion du syndrome du côlon irritable en modifiant les paramètres sources de maladie.

Un aliment riche en fibres

L’enveloppe de la chlorella est constituée de 30% de fibres solubles. Pour être plus précis, il y a 8 grammes de fibres dans 100 grammes de chlorella. Ainsi, elle est aussi connue comme étant un aliment détoxifiant. Les fibres solubles sont connues pour former une texture gélatineuse qui recouvre la paroi intestinale et limite la vitesse d’absorption des aliments.

Ce processus confère à la chlorella des vertus anti-diabète et idéale pour limiter le surpoids lors d’un régime. Vous pouvez aussi consulter notre article sur l’importance de manger des aliments riches en fibres.

Les fibres de la chlorella sont aussi qualifiées de chélateur de métaux lourds. C’est-à-dire qu’elles sont capables de capter puis d’éliminer les métaux lourds dans l’organisme.

Les fibres de la chlorella participent également à lutter contre la constipation en appuyant le mouvement intestinal.

Les autres bienfaits de la chlorella vulgaris: Détoxifiant et antioxydant

Une bombe en antioxydants

Selon une recherche sur des fumeurs en Corée, prendre quotidiennement 6,3g de chlorella durant 6 semaines accroitrait le taux plasmatique d’antioxydants tels que les vitamines C et E. L’augmentation serait respectivement de 44,4% et 15,7%.

Et toujours selon cette étude, sa consommation favoriserait l’activité enzymatique et la catalyse des hématies.

Une autre étude japonaise démontre que la chlorella ralentit le vieillissement cellulaire et le développement de certaines maladies comme l’athérosclérose, le diabète, l’Alzheimer et certains cancers.

Pour ceux qui aiment le soleil, la chlorella aurait la propriété de protéger contre les rayons du soleil en inhibant la formation des toxines des mauvais UV.

D’autres facultés lui sont autant attribuées comme la stimulation de la croissance grâce à la multiplication cellulaire, ce qui facilite la régénérescence et/ou la reconstruction des tissus.

La chlorella est donc idéale pour les enfants et adolescents en pleine croissance mais aussi pour les sportifs qui subissent souvent des micro-traumas ou même des traumas.

Les antioxydants et nutriments reconnus dans la chorella sont :

  • les caroténoïdes, pour éviter d’attraper la DMLA ou dégénérescence maculaire liée à l’âge,
  • les acides phénoliques, phytostérols, ergostérols, acide cinnamique, pour lutter contre les inflammations et le cholestérol,
  • le tryptophane, qui représente 0,1 à 0,4 % de sa matière sèche,
  • la chlorophylle, pour le transport de l’oxygène et le rôle chélateur,
  • la vitamine B12, B6, et K1
  • les omégas 3 et 6 qui représentent 10% de sa matière sèche,
  • les sels minéraux qui représentent 10% de sa matière sèche.

Une algue qui neutralise les polluants

Le pouvoir chélateur  de la chlorella réside dans sa paroi cellulaire fibreuse,  la sporopolléine. Celle-ci fixe puis absorbe les toxines, les métaux lourds, les polluants et participent à leur élimination dans l’organisme.

Des travaux datant de 1984 démontrent que les tissus contaminés par les insecticides, comme la chlordécone et sa famille sont éliminés deux fois plus rapidement en présence de la chlorella. Ainsi, dès cette époque, son pouvoir détoxiquant sur les insecticides a été prouvé.

Les substances cancérigènes comme les dioxines ingérées à travers l’air pollué sont éliminés par la chlorella. Elle a par ailleurs, la capacité de limiter leur accumulation dans l’organisme. À noter que les dioxines peuvent se trouver dans l’organisme à cause des gaz d’échappement par exemple.

Pour les femmes enceintes et celles qui allaitent, le transfert de dioxines de la mère au fœtus ou à l’enfant est réduit de 30%, quand ces dernières mangent de la chlorella. Cette affirmation est basée sur les résultats de Nakano en 2005.

Et 2 ans plus tard, lui et son équipe démontrent que les mères qui allaitent et qui consomment de la chlorella aurait plus d’anticorps dans leur lait maternel que celles qui n’en mangent pas.

Les métaux lourds dans l’organisme sont absorbés par la chlorella au niveau de l’estomac et de l’intestin. En 1999, sa capacité à résorber le cadmium a été démontrée.

Cette étude a été appuyée par Hagino et Ichimura, quand ils ont démontré que la chlorella accroit de 3 à 7 fois l’élimination du cadmium au niveau de l’intestin et des reins. De plus, la prédisposition de la chlorella a régénéré les cellules lui permet de limiter les séquelles dues aux métaux lourds.

Impact positif sur l’équilibre acido-basique

La chlorella aide à maintenir l’équilibre acido-basique. L’alimentation moderne tend à acidifier le corps. Ce qui favorise le développement des bactéries des virus ou champignons qui sont source de maux et en particulier de troubles digestifs.

En rééquilibrant le corps à partir des minéraux et de la chlorophylle qu’elle contienne, la chlorella aide à garder le pH de l’organisme alcalin.

La chlorella : Une source de vitamine B12 pour les végétariens

Les végétariens, végétaliens et vegans ne consomment pas de viande dont le foie est la principale source de vitamine B12.  Ils doivent donc nécessairement compléter leur alimentation par des sources externes en vitamine B12. Malheureusement, peu de végétaux contiennent cette vitamine à l’exception de la chlorella et la spiruline.

Contenance en vitamine B12 de la chlorella :

Vitamine B120,2 mg/100 grammes

Toutefois, dès sa propagation durant l’après-guerre, des recherches, concernant les nutriments contenus dans la chlorella, ont admis qu’elle en contiennait.

Aussi, dans la mesure où, c’est un aliment 100% végétal, les végétariens sont incités à en consommer pour éviter la carence en vitamine B12.

Néanmoins, pour éviter les mauvaises surprises, ne négliger pas la surveillance de votre acide méthylmalonique à travers un test MMA.

Qui devrait consommer de la chlorella ?

chlorella complement

La chlorella est faite pour tout le monde, notamment pour ceux qui souffrent de problèmes de peau, de stress, de constipation et, de fatigue chronique ; mais aussi pour les femmes en ménopause.

Victime de problèmes de peau

Grâce à sa capacité à stimuler la fabrication de kératine, la chlorella est excellente pour la peau, les ongles et les cheveux.

Elle contribue à lutter contre l’herpès ou bouton de fièvre, le psoriasis, l’eczéma et les candidas des muqueuses. Alors pour avoir une peau parfaite, n’hésitez pas intégrer la chlorella dans votre alimentation.

Vous êtes stressé

La chlorella serait un immuno modulateur qui affecte le stress. Pour être moins anxieux et moins stressé, la consommation de chlorella serait bénéfique. Toutefois, il faudrait éviter de manger la chlorella le soir ou en combinaison avec du café.

Constipation

Grâce aux fibres et à la chlorophylle contenues dans la chlorella, le transit se régule au mieux et les problèmes de constipation disparaissent.

En mangeant quotidiennement de la chlorella, au bout d’une semaine à 10 jours,  la chlorella va agir comme laxatif naturel. Par ailleurs ces nutriments (fibres et chlorophylle) favorisent l’élimination des déchets.

Fatigue chronique

Les nutriments contenus dans la chlorella stimule le métabolisme et évite la fatigue. La vitamine C est célèbre pour booster le corps et la chlorella en contient en quantité conséquente. D’ailleurs après une consommation régulière, les plaquettes s’accroitraient de plus de 40%.

Soulager les maux de ménopause

La chlorella, grâce à ses nutriments, participe à soulager les maux de la ménopause telles que les bouffées de chaleur, la constipation et la fatigue.

Les problèmes liés à la ménopause sont d’origine hormonale, avec les acides aminés essentiels contenus dans la chlorella, ces maux peuvent être atténués. De plus, la chlorella renforce les os grâce à sa capacité régénératrice et donc permet d’éviter l’ostéoporose.

Les études sur la chlorella

À ce jour, on dénombrerait plus de 400 études cliniques menées pour confirmer les vertus de la chlorella.

Défense immunitaire et propriétés d’anti-infectieux

Une expérience réalisée à l’Ecole Médicale de Virginie, aux Etats-Unis sur des personnes souffrant d’une tumeur cérébrale, a montré qu’elles avaient moins d’infections respiratoires après traitement au chlorella.

Par ailleurs, des chercheurs canadiens de la Nouvelle-Écosse ont remarqué que la chlorella accroitrait l’efficacité du vaccin anti-grippe. Du point de vue immunitaire KOJIMA et al. ont démontré l’action immunostimulante de la chlorella, en 1973.

La chlorella pour les sportifs

La World Amateur Body Building Association (WABBA) a expérimenté la chlorella durant 18 mois. Les résultats d’une prise régulière accompagnée d’une alimentation équilibrée, ont présenté un net progrès dans la récupération après effort ainsi qu’une amélioration de la résistance et de l’énergie.

Déjà en 1964, une étude menée sur des collégiens à Nagasaki au Japon a montré qu’un traitement de six mois a renforcé leur dos et a densifié leurs muscles.

La chlorella : Guide d’utilisation

Composition nutritionnelle de chlorella

La chlorella contient principalement 5 composantes nutritionnelles importantes :

SPOROPOLLEINE :

C’est la membrane fibreuse de la chlorella qui joue le rôle de désintoxiquant en absorbant les métaux lourds, pesticides, insecticides et engrais chimiques divers, puis en les évacuant du corps.

CHLOROPHYLLE :

La chlorella est très riche en chlorophylle. Ce qui lui confère un rôle d’oxygénation des tissus et d’assainissement de la flore intestinale. En effet, quand la chlorophylle se fixe sur les microvillosités  intestinales, il n’y a plus de place possible pour les autres bactéries.

C.G.F. (Facteur de Croissance de la Chlorella) :

C’est un complexe de vitamines, d’ADN et d’ARN, et d’acides aminés. Consommée, elle participerait au système immunitaire.

Pour les sportifs, c’est un produit miracle ! Une seule prise suffit pour sentir de suite l’augmentation de la résistance et de l‘endurance, et ce au-delà de 10 heures : une vraie pile énergétique.

Au niveau intestinal, le CGF ingurgité a des effets probiotiques et contribuerait à l’équilibre de la flore intestinale.

Minéraux et vitamines de la chlorella (en mg pour 100 grammes) :

Bêta-Carotène11
Vitamine B23,6
Vitamine B120,2
Vitamine C30
Vitamine E11
Vitamine K10,5

Les minéraux et vitamines contenus dans la chlorella ont des effets revitalisants.

La vitamine B et le phosphore de la chlorella contribuent à apaiser le système nerveux et à favoriser le sommeil.

Posologie :

Les naturopathes conseillent aux adultes une prise de 3 à 5g par jour. Pour les sportifs et ceux qui sont en convalescence, la dose peut être augmentée jusqu’à 10g si le produit est bien toléré. Quoiqu’il en soit, il est préconisé de débuter à petite dose pour une meilleure tolérance.

Un traitement à court terme (2-3 mois), 2 à 3 fois par an est la prescription moyenne.

Un break d’une semaine toutes les 3 semaines est conseillé. De plus, prendre pendant 3 mois sans interruption est contre-indiqué.

Mon avis sur la chlorella ou chlorelle :

chlorelle

Tout d’abord, sachez que vous trouverez la chlorella en poudre ou en comprimés. Selon les fabricants, la qualité diverge, je vous conseillerai donc de vous diriger vers de la chlorella bio et si possible produite en France.

On peut retenir que la chlorella est presque aussi protéinée que la spiruline avec en prime de nombreux aspects détoxifiants. Sur le point nutritif, elle est aussi très riche en vitamines et antioxydants . Que l’on soit soucieux de son bien être, sportif ou/et végétarien, la chlorella sera aussi une bonne source d’acides aminés et de vitamine B12.

Conclusion :
Date :
Article concerné :
Chlorella
La note :
41star1star1star1stargray

Commentaires Facebook

Recherche

A propos de David Roussillon

David