Alimentation
ananas

Ananas : les 8 bienfaits d’un fruit aux vertus amincissantes !

Parmi les fruits exotiques les plus consommés, vous connaissez surement l’ananas. L’ananas est un fruit généreux par sa taille et aussi connu pour ses vertus minceur. Qu’en est-t-il vraiment ? Je vous dis tout sur l’ananas en passant par sa description, ses bienfaits et comment le consommer.

 Descriptif de l’ananas

L’ananas, plante herbacée tropicale originaire du Brésil, fait partie de la famille des Broméliacées. Les indiens le nommaient « nana nana » signifiant « le parfum des parfums ». La plante nécessite un sol bien drainé, riche et acide. L’ananas est nommé Ananas comosus, parfois Bromelia ananas.

L’ananas  est difficile à produire car il a besoin d’un climat spécifique et beaucoup d’eau et 18 à 22 mois pour obtenir un seul fruit  sur un pied.

C’est un fruit allongé d’une trentaine de centimètres de long. Sa chair, très juteuse, a une couleur  qui varie entre le blanc et le jaune selon sa variété et sa maturité. Il en est de même pour la couleur de son écorce ; elle est composée de motifs hexagonaux.

Savez-vous que chaque motif correspond à une baie ?  Car,  le fruit de l’ananas est une multitude de baies qui se sont fusionnées sur l’épi. C’est un fruit très consommé frais, mais aussi en jus. Il rentre également dans la composition de nombreux plats.

Un peu d’histoire sur l’ananas

Selon l’histoire, les Indiens en aurait offert à Christophe Colomb lorsqu’il accosta la Guadeloupe en 1493.  40 ans plus tard, le fruit exotique a été présenté à la cour d’Espagne. En 1672, le premier ananas récolté et présenté au roi Charles II a eu l’honneur d’être  représenté en peinture.

L’œuvre a été longtemps exposée au Victoria and Albert Museum de Londres. Sa culture sous serre a commencé en Hollande, en Grande-Bretagne et en France. C’est le fruit exotique le plus consommé en Europe !

Mais il était réservé aux tables royales. Louis XIV en fit planter au château de Choisy-le-Roi pour sa maîtresse Madame de Maintenon. Il faut dire que ce fruit a la singularité d’avoir une couronne de feuilles à sa tête qu’il aurait pu être surnommé : le roi des fruits !

Dès la fin du XVIe siècle, il est cultivé dans la quasi-totalité des régions tropicales du monde. Dans les années 1980,  avec l’engouement pour les produits exotiques, l’ananas s’est démocratisé pour devenir un produit de consommation courante.

L’usage démocratisé de l’ananas

L’ananas est aussi cultivé pour sa richesse en broméline. Cet enzyme détient de nombreux usages industriels : attendrissement des viandes, tannage des cuirs, stabilisation des peintures, entrant dans la formation du latex. En outre, à partir des feuilles de certaines variétés sélectionnées, on tire des fibres permettant de fabriquer du cordage, des filets, des paniers, ainsi que des papiers et textiles fins.

Valeur calorique de l’ananas

ananas calories

100 g d’ananas  a un apport en énergétique de 52 Kilocalories, soit 217 kJ. Cet apport a la même valeur que celui des pommes ou des prunes.

Tableau : Valeur nutritive de l’ananas

Ananas frais 1 tasse (250 ml)/160 gAnanas en conserve égoutté, 1 tasse (250 ml) /190 gJus d’ananas, fait de concentré, 1 tasse (250 ml)/260 g
Calories82115138
Protéines0,8 g1,0 g1,0 g
Glucides21,4 g29,8 g33,8 g
Lipides0,2 g0,2 g0,0 g
Fibres alimentaires2,2 g2,5 g0,6 g
Charge glycémique : Faible
Pouvoir antioxydant : Élevé

L’ananas renferme aussi de l’eau, des vitamines A, de la vitamine C, K, du complexe B sans la B12 ;  des minéraux : calcium, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, sélénium et sodium, du fer, du zinc et des traces d’acides gras insaturés.

L’ananas est comme la majorité des légumes et des fruits un aliment alcalinisant.

Un fruit sucré

Plus de 90 % des calories  fournies par l’ananas proviendrait essentiellement des glucides. Les 2/3 de ces sucres sont du saccharose, le reste est constitué par le glucose et le fructose.

Cueilli trop tôt, l’élévation de la teneur en sucres du fruit ne pourra pas s’effectuer car elle est due à la transformation de l’amidon présent dans l’extrémité de la tige. L’ananas ne fera donc pas parti des fruits déconseillés lors d’un régime sans sucre.

L’ananas est riche en broméline

L’ananas  – plante et fruit frais – contient de la Broméline, un enzyme que la tradition atteste comme un aide précieux pour la digestion et l’amélioration des systèmes circulatoires et cardiovasculaires.

En plus, cet enzyme exerce des fonctions anti-inflammatoires, anti-tumorales, anti-œdémateuses.  Ces résultats ont été observés -avec de doses de 160 mg par jour- chez l’homme, chez l’animal et in vitro, après ingestion d’extraits de Broméline synthétisés ou provenant de l’ananas.

Des composés phénoliques

L’acide gallique, composé phénolique de l’ananas, lui confère un potentiel antioxydant, élevé certes mais plus faible que celui de la fraise, du citron ou du raisin.

Acides organiques (acide citrique, traces d’acide malique)

Le taux des acides organiques de l’ananas varie selon l’état de maturité du fruit : il est en moyenne de 0,9 g aux 100 g dans l’ananas mûr. Un ananas bien mûr possède un bon équilibre «sucres/acidité», qui le rend agréable à consommer.

Des fibres alimentaires

Les fibres (1,4 g aux 100 g en moyenne) sont surtout constituées de fibres insolubles comme la cellulose et d’hémicelluloses, et sont concentrées dans la partie interne du fruit. Découvrez en plus sur les aliments riches en fibres.

Des pigments

La couleur jaune orangé  de l’ananas est due aux pigments, en majorité des caroténoïdes et des xanthophylles. Le taux des caroténoïdes est élevé à maturité, et continue à accroitre peu après la récolte.

Des minéraux

Son apport est peu abondant – environ 300mg aux 100g – mais sont diversifiés. L’ananas est riche en potassium , alors que les taux de sodium, de manganèse et de phosphore sont faibles, comme dans la plupart des fruits frais.

Des vitamines

La vitamine C atteint 18 mg aux 100 g en moyenne : une teneur qui reste très stable après la cueillette. En effet, la vitamine C est protégée de l’oxydation par l’écorce épaisse du fruit, et par l’acidité du milieu.

Un peu de vitamine E, qui dans le fruit s’associe à la vitamine C, pour le coté antioxydant.

L’ananas fournit de la provitamine A (ou carotène) : son taux  peut varier de 10 à 290 µg aux 100 g, Un fruit à chair bien colorée serait  plus riche en provitamine A qu’un ananas pâle.

Les vitamines du groupe B comme l’acide folique sont toutes représentées sauf la vitamine B12 qui est absente dans le règne végétal.

8 raisons de manger plus d’ananas

L’ananas est un fruit bruleur de graisse ?

ananas regime

On dit souvent que l’ananas serait un des fruits qui pourrait aider  à perdre du poids car il s’attaquerait aux réserves de lipides en brûlant les surplus de graisses. C’est pourquoi de nombreuses cures d’amaigrissement incitent à sa consommation excessive. Hélas,  à ce jour, cette action de brûleur des graisses n’a jamais été prouvée.

Toutefois, l’ananas est un fruit particulièrement riche en fibres. Or, les fibres de l’ananas aident à réguler l’appétit car elles favorisent la satiété comme de nombreux aliments coupe-faim ; par conséquent elles permettent de contrôler la surconsommation.

En outre, si vous buvez suffisamment d’eau, les fibres préviennent la constipation et d’autres irrégularités digestives. C’est ainsi que l’ananas contribue à l’amincissement dans le cadre d’un régime alimentaire adapté.

L’ananas soulage les douleurs de l’arthrose

Après test de 6semaines, d’un produit contenant 90mg de broméline, sur 90 personnes souffrant d’arthrose de la hanche et suite à une comparaison avec un anti-inflammatoire non stéroïdien appelé le diclofénac, des chercheurs allemands ont conclu  que le traitement à la broméline est aussi efficace que le diclofénac pour soulager les douleurs articulaires sans pour autant déclencher beaucoup d’effets secondaires indésirables.

Il est diurétique, soigne les rhumes et les maux de gorge

La totalité de la plante de l’ananas est employée dans des remèdes traditionnels comme dans le traitement des maux de gorge ou du mal de mer, mais aussi en tant que diurétique afin d’accélérer l’extraction des toxines.

En Allemagne, les enfants enrhumés sont soignés avec de la broméline. Les médecins traitants témoignent que la broméline réduirait le temps de la maladie à 6,5 jours en moyenne contre environ 8 jours pour le traitement conventionnel seul.

Il est efficace contre les brûlures et les plaies

ananas bienfaits

Certaines enzymes de l’ananas seraient efficaces pour accélérer la guérison des plaies ou des brûlures. Une expérience menée sur des rats gravement brûlés a montré que deux extraits enzymatiques de l’ananas ont permis de débrider les brûlures en 4 heures. Ce geste, chirurgical ou non, permet de nettoyer la plaie ou l’abcès.

Il réduit les œdèmes, les meurtrissures et soulage les douleurs

Des chercheurs américains qui ont étudié les effets de plusieurs extraits de plantes sur la guérison des blessures, ont attesté que la broméline permettrait de réduire les œdèmes, les meurtrissures, la douleur et le temps de guérison après un traumatisme ou une chirurgie.

Selon un certain nombre de médecins, la broméline a une action sur les muscles douloureux, les tendinites et les inflammations tissulaires. De nombreux sportifs en consomment en amont d’une séance de sport de manière à réduire les douleurs musculaires.

Un vermifuge naturel

La broméline de l’ananas est dotée de propriétés anthelminthiques car elle agit efficacement contre les oxyures. Une étude récente a démontré que  la broméline serait aussi efficace que  les médicaments vermifuges sur le marché.  D’ailleurs, les natifs du Panama ont longtemps utilisé le jus de feuilles d’ananas comme laxatif et pour traiter les vers intestinaux

Un remède naturel contre les verrues

Si vous avez des verrues, frottez de l’ananas contre la verrue pendant une minute, deux fois par jour, jusqu’à  sa disparition. L’ananas est un excellent remède naturel !

Il soulage les règles douloureuses et purifie le sang

Le jus d’ananas serait un remède de grand-mère des règles douloureuses. Il paraitrait  que la broméline aurait un effet relaxant sur le col de l’utérus, ce qui soulagerait les douleurs menstruelles.

Par ailleurs, l’ananas aurait une action purificatrice sur la circulation sanguine, et serait considéré comme un remède naturel contre les caillots de sang dans les veines. Aussi attention aux  hémophiles, l’ananas vous est  déconseillé.

Guide  de consommation de l’ananas

 

Comment choisir l’ananas

L’ananas est dangereux à la consommation tant qu’il n’est pas mûr.

L’ananas est à consommer avec modération, car ses propriétés astringentes peuvent causer des aphtes, une bouche sèche … parce qu’il dessèche les muqueuses.

Pour bien choisir, le  fruit devrait avoir un parfum plein et fruité mais pas trop prononcé, signe probable d’un début de fermentation. C’est un bon indicateur de degré de maturité et de teneur en sucre. Par contre, rappelez-vous  qu’un ananas à écorce verte peut être parfaitement mûr.

Conservation de l’ananas

L’ananas peut se conserver 1 ou 2 jours à la température ambiante ; au réfrigérateur jusqu’à 4 ou 5 jours où il est gardé dans un sac de plastique perforé dans le bac à fruits et légumes. Pelé et coupé en morceaux, il se conservera quelques jours dans un contenant hermétique, mais on doit couvrir les morceaux de liquide.

N’achetez pas d’ananas en conserve

La broméline ne figure plus dans les ananas en conserve.  De plus, la trop grande quantité d’eau contenue dans l’ananas en conserve et à cause du phénomène d’hydrolyse que cela engendre, son indice glycémique est bien plus élevé que le fruit frais. Sous cette forme, il sera donc déconseillé si vous souhaitez perdre vos poignées d’amour.

Aussi, pour bien profiter des bienfaits nutritionnels de l’ananas, mangez-le frais.

En conserve, l’ananas a une teneur en sucre d’environ 200 calories par tasse ; alors que la même quantité d’ananas frais (160g) n’a que 80 calories.

Aussi, lors d’un régime hypocalorique, on vous conseille de consommer de l’ananas frais les moins sucrées comme le Spanish à peau pourpre, chair jaune pâle, fibreuse et acidulée ; le Cayenne lisse ferme, à chair jaunâtre assez fibreuse, aux yeux plats, acide ; le Queen Victoria tout petit à feuilles dentelées très piquantes, très acidulé avec un goût de bonbon ; le Victoria,  en contre saison, est plus fade et acide.

Dès les  années 1970, l’utilisation de produits chimiques a permis de  maîtriser la culture de l’ananas en toute saison. Ces apports permettraient la cueillette d’un beau fruit bien coloré, uniforme et mieux commerçable, même  hors saison.  Mais pour votre santé, il vaut mieux acheter bio pour éviter la contamination par pesticides ou autres produits chimiques.

Quand le manger et en quelle quantité

L’Ananas est le 13è fruit le plus consommé en France. Il peut être consommé, en morceaux ou en tranche. Sous forme de jus centrifugé,  mélangez-le à d’autres fruits ou légumes.

Généralement,  il faut s’en tenir à une portion d’ environ 100 à 200g ayant 50 à 80cal et la portion idéale car il ne faut pas sous-estimer son fort apport en sucre. Notez qu’une consommation abusive peut parfois entraîner des problèmes de digestion et d’assimilation.

En raison du fructose et d’une importante richesse en fibres, l’ananas est à consommer au cours d’une collation le matin ou l’après-midi.  Pris à la fin des repas, l’ananas sera mal digéré et ses sucres seront mal assimilés qu’ils fermenteront entrainant divers désagréments tels que ballonnements, flatulences, voire hyperacidité de l’estomac ou même la cirrhose.

Précautions quant à la consommation d’ananas

La consommation d’ananas  peut provoquer l’apparition d’urticaire. Ces réactions ne sont pas des allergies, mais plutôt une intolérance alimentaire.

L’arrêt de la consommation de l’aliment fait cesser les symptômes. Les personnes intolérantes ou allergiques à l’ananas doivent éviter la consommation du fruit, mais aussi la prise de suppléments de broméline.

Trois recettes diététiques à l’ananas

ananas recette

Tiramisu à l’ananas

  1. Enlever au couteau la partie fibreuse au centre de l’ananas. Peler et tailler en dés la chair.
  2. Dans une poêle, chauffer le beurre puis y verser les dés d’ananas. Les faire dorer environ 5 min en remuant de temps en temps.
  3. Dans un saladier, fouetter à la fourchette les jaunes d’œuf avec le sucre. Ajouter le mascarpone et mélanger à nouveau.
  4. Dans un autre saladier, monter les blancs d’œuf en neige. Les incorporer délicatement au mélange précédent. Réserver au frais.
  5. Dans une assiette creuse, verser le jus d’ananas. Imbiber les biscuits un par un de jus d’ananas. Ranger les biscuits imbibés de jus d’ananas dans un moule.
  6. Ajouter les ananas poêlés puis la préparation au Saupoudrer de cacao.
  7. Placer au froid environ 3 h. Servir frais.

Recette du quinoa à l’ananas

  1. Tremper 40g raisins secs dans de l’eau chaude pendant 1h pour qu’ils gonflent. Ajouter quelques gouttes de rhum pour les parfumer.
  2. Cuire 100g de quinoa à feu doux avec 1/2l lait pendant 15 minutes.
  3. Couper grossièrement ½ ananas en dés et mixer les morceaux. Ajouter ensuite le quinoa.
  4. Dans un saladier, battre 3œufs avec 60 g de sucre.
  5. Ajouter le quinoa et l’ananas aux œufs battus puis mélanger le tout avec 2c. à. s. farine bio et les raisins.
  6. Réaliser un caramel avec 60g de sucre : faire chauffer le sucre dans une casserole à feu très vif. Chemiser un moule avec le caramel obtenu. Verser l’appareil et faire cuire le tout au bain-marie pendant 25 minutes environ, à four moyen.

Poulet ananas au Wok

poulet ananas

  1. Découper 300g de blanc de poulet en petits cubes et les fariner avec 3cuillères de farine. Découper 1/2poivron en lanières, hacher 3gousses d’ail, 2cm de gingembre et ciboulette, couper 500g d’ananas en morceaux.
  2. Dans le wok, mettre 4 cuillérées d’huile d’olive et faire dorer à feu vif la volaille farinée. Baisser le feu, ajouter l’ail, le poivron, l’oignon, la ciboulette, 2cuillérées de concentré de tomate, 1cuillérée de vinaigre, 2cuillérée de sauce soja, 1cuillérée de maïzena ou fécule de pomme de terre délayée dans le jus de la boite.
  3. Laisser mijoter 3minutes maximum, mélanger et ajouter les morceaux du fruit. Laisser encore cuire quelques minutes. Servir accompagné de riz basmati.

Commentaires Facebook

Recherche

A propos de David Roussillon

David