Alimentation

Les 5 mensonges les plus courants qu’on vous raconte sur le cholestérol

Chaque année, des milliers de Français présentent des problèmes de santés liés à un taux trop élevé de cholestérol. Il s’agit d’un sujet très sensible car les avis ne sont pas tous les mêmes face à ce sujet.

Le cholestérol créé aujourd’hui autant de polémiques que le débat du sans lactose ou encore du manger sans gluten. Les débats sont d’ailleurs souvent le fruit de deux écoles qui s’affrontent. D’un côté, les nutritionnistes qui souhaitent conserver les acquis du passé et de l’autre les nombreuses études modernes qui ruent les journaux scientifiques.

Pour vous aider à éviter toutes fausses idées sur le cholestérol, je vous livre les 5 mensonges les plus courants que j’entend sur le cholestérol.

5 mensonges courants sur le cholestérol

Mensonge 1 : Le cholestérol est mauvais pour votre santé

Beaucoup vous le diront, le cholestérol est mauvais pour votre santé. En effet, le fait d’en avoir en excès peut provoquer de nombreuses maladies. Ce que l’on oublie parfois de prendre en compte c’est qu’il existe le bon cholestérol et le mauvais cholestérol. Ces deux derniers se différencient par leur système de transport dans votre sang.

Bien les connaitre vous permettra de prendre certaines mesures pour être en bonne santé continuellement. Il y a donc à prendre en compte :

  • Le cholestérol LDL:

    Le cholestérol LDL ou « Low Density Lipoproteins » est le mauvais cholestérol. Il a pour fonction de propager le cholestérol que l’on retrouve dans votre foie vers les cellules de votre corps.

  • Le cholestérol HDL:

    Dit bon cholestérol, le « High Density Lipoproteins » ou HDL se charge de mener le mauvais cholestérol contenu dans votre sang vers le foie. C’est là que ce dernier est modifié puis évacué de votre organisme.

Pour être en bonne santé, il est donc important que ces deux cholestérols soient assimilés de manière bien équilibrée. En effet une consommation trop importante de cholestérol LDL sur le long terme peut entrainer de nombreux problèmes de santé dont les risques d’accidents cardio-vasculaires.ldl

Sa présence en grande quantité peut participer à la construction des plaques qui vont ensuite boucher vos artères.

Au contraire, la lipoprotéine connue sous le nom de cholestérol HDL, ou le bon cholestérol, vous aidera à éliminer le mauvais cholestérol.

Le cholestérol n’est donc pas toujours mauvais pour votre santé. Il vous est possible de faire en sorte que sa présence en vous soit bénéfique. Pour cela, il suffit juste d’améliorer les quantités de bon cholestérol et de limiter celles du mauvais.

Sachez que la quantité recommandée de cholestérol dans le sang varie entre 1,80 et 2g/l pour l’homme comme pour la femme. De nombreuses options s’offrent alors à vous dans le but de favoriser le cholestérol HDL plutôt que le cholestérol LDL.

Il vous est par exemple conseillé de faire attention à votre poids. En effet, une bonne hygiène de vie peut parfaitement réduire le taux de mauvais cholestérol.

En ce qui concerne l’alimentation, il vous est conseillé de privilégier certaines huiles végétales ou encore la consommation de noix comme les amandes ou les noisettes. Cela inclut par exemple l’huile d’olive, de noix de soja ou encore de germe de blé. Celles- ci sont riches en acide gras insaturés comme les oméga-3.

cholesterol-hdl

Dans le cas de l’huile d’olive qui est riche en 0méga-9, on la retrouve aussi dans le régime méditerranéen ou crétois qui sont tout deux excellents pour faire baisser votre taux de mauvais cholestérol.

Faire du sport régulièrement est également un bon moyen pour donner une certaine stabilité à vos taux de bon et mauvais cholestérol.

Mensonge 2 : Ne pas manger d’œuf pour faire baisser votre taux de cholestérol

regime-cholesterol

Si vous avez un taux de cholestérol élevé, beaucoup vous déconseilleront de consommer des œufs. Cela s’argumente sur le fait que ces derniers contiennent une quantité importante de cholestérol. Pourtant, cela n’est pas toujours vrai. Plusieurs points viendront vous éclairer à ce sujet qu’il ne faut pas négliger.

Déjà, sachez que le cholestérol contenu dans ces œufs sont dit alimentaires. Contrairement à ce que l’on croit, ils n’ont qu’une moindre influence sur votre taux de cholestérol sanguin. En consommant des oeufs de bonne qualité, ils permettraient même de combler vos besoins en bon cholestérol et d’éviter que le corps accumule du mauvais cholestérol.

Favorisez les oeufs biologiques et de poules élevées en plein air

Toutefois, il est important que vous sachiez bien choisir les œufs que vous mangez pour atteindre cet objectif. Le fait qu’il y en ait de nombreuses sortes sur le marché n’est pas toujours un avantage. Le plus important à savoir est que vous devez choisir des oeufs provenant des poules qui ont eu une alimentation saine.

Ce sont alors des oeufs qui doivent provenir d’élevage de poules en plein air et dont la nourriture est entièrement naturelle voir bio. Lorsque la poule se nourrie d’elle-même avec des petits végétaux et d’insectes ou si son alimentation comporte un supplément avec des graines de lin, les œufs seront de bonne qualité.

Il est vrai que la composition des œufs venant de poules nourries sainement est plus bénéfique que les autres. Cela influence d’ailleurs positivement la teneur de l’oeuf en l’oméga 3.

En effet, les oeufs peuvent s’avérer très bon pour votre santé si ils sont produits dans des normes de qualité. Le jaune d’oeuf aide donc votre corps à éliminer le mauvais cholestérol, nettoie vos artères et par la même occasion aide à réduire les risques d’athérome.

Même si beaucoup vous diront le contraire, vous pouvez consommer des œufs sans risque d’influer sur votre taux de mauvais cholestérol. Bien sûr, il vous est conseillé de le faire avec modération afin d’éviter de contrer les effets escomptés. Il faut juste penser à vérifier l’origine des œufs que vous mangez.

Mensonge 3 : Faîtes baisser votre taux de cholestérol en remplaçant le beurre par la margarine

aliment-cholesterol

Le beurre qui est également connu sous le nom de « boucheur d’artères » a toujours été pointé du doigt comme étant mauvais pour votre cholestérol. C’est pour cette raison que beaucoup se tournent vers la margarine pour le remplacer.

Les margarines dites riches en oméga 3 sont les plus célèbres étant donné tous les bienfaits que l’on connait de cet acide gras polyinsaturé.

Malgré les éloges sur ces produits, sachez pourtant qu’ils ne sont pas aussi positifs que ce que l’on croit pour votre cholestérol. En effet, leurs compositions et leurs modes de fabrication restent plus que discutables.

D’une graisse saine à une graisse hydrogénée

Pour ce qui est de sa production, la margarine passe par un système d’hydrogénation. C’est une méthode que l’on a obtenue lors d’études menées par Wilhelm Norman durant l’année 1902.

Elle peut se présenter de deux manières soit partielle soit complète selon l’effet que les fabricants souhaitent sur la margarine. La première est surtout utilisée pour gérer la dureté tandis que la seconde est faite pour une solidification totale de l’huile.

C’est ce procédé qui va transformer les graisses végétales saines en graisses hydrogénées néfastes pour votre santé.

En effet, cette dernière a tendance à altérer les huiles végétales utilisées pour faire la margarine. Pour cela, l’hydrogénation transforme les caractéristiques des acides gras avec une croissance de sa température de fusion ou une réduction du rancissement. En plus de cela, vous remarquerez le changement des acides gras insaturés des huiles végétales en acides gras trans.

Ces derniers sont considérés comme étant un déchet provoqué par la démarche d’hydrogénation que subit la margarine.

Lorsque vous mangez une grande quantité de margarine ayant subi une hydrogénation, les effets sur la santé sont notables. D’après une étude menée par l’EFSA, Autorité Européenne de Sécurité des Aliments durant l’année 2004, ses effets se divisent en trois parties bien distinctes.

D’un côté, les acides gras trans agissent de sorte à favoriser l’augmentation de la quantité de mauvais cholestérol LDL dans le sang. De l’autre côté, ils œuvrent de manière à limiter la production de bon cholestérol HDL contenu dans votre sang.

Pour finir, leur présence en masse entraine une augmentation importante des triglycérides. Combinés, ces effets tendent à vous rendre sensibles face à certaines maladies. Cela inclut par exemple les risques de maladies cardiovasculaires, de diabète ainsi que la sensibilité face à des cancers du sein ou du côlon.

En gros, la margarine ne vaut pas mieux que le beurre. Même si elle est riche en oméga 3, ceux- ci sont complètement altérés par l’hydrogénation. Pour votre alimentation, le mieux est alors de choisir un produit n’ayant pas subi d’hydrogénation.

Mensonge 4 : Ne pas manger de fromage

mauvais-cholesterol

Le fromage fait partie des aliments les plus consommés en France. Lorsqu’il s’agit de cholestérol, beaucoup ont pourtant tendance à l’éliminer de l’alimentation. Contrairement à ce que vous pouvez entendre souvent, sachez que tous les fromages ne sont pas égaux en matière de diététique.

En effet, entre manger du fromage au lait cru et du fromage à pâte cuite également dit pasteurisée, les influences sur votre taux de cholestérol seront différentes.

La différence entre les deux se trouve à la fois par rapport au genre de lait utilisé pour la fabrication mais aussi à leur composition.

Probiotiques : Le fromage au lait cru régule votre taux de cholestérol

Comme son nom l’indique, le fromage au lait cru n’utilise que du lait non cuit. Sa production se fait alors grâce à la participation de bactéries ainsi que d’un système enzymatique varié.

Grâce à son mode de fabrication, le fromage au lait cru conserve ainsi tous les nutriments que l’on a pu trouver dans le lait. Avec sa fermentation, le fromage au lait cru présente une grande quantité de probiotiques.

Il s’agit de bactérie vivante qui agit de manière bénéfique sur votre santé. Vous en ressentirez déjà les effets sur vos intestins. Pour être plus précis, les probiotiques vont vous protéger des infections intestinales tout en facilitant votre transit.

D’après les études les plus récentes, ces dernières aident également à réguler votre taux de cholestérol sanguin. En effet, la présence des probiotiques pousse votre corps à produire plus de bon cholestérol ou cholestérol HDL. C’est cette dernière qui se chargera ensuite de vous aider à éliminer les mauvaises graisses.

Le fromage à pâte cuite : le fromage industriel à éviter

En ce qui concerne le fromage à pâte cuite ou pasteurisé, il est fait avec du lait cuit. Cette forme de production est devenue populaire à partir du XIXème siècle et s’est propagée sur de nombreux aliments que vous connaissez.

Contrairement au fromage au lait cru, vous trouverez moins de nutriments à travers cette dernière. Cela comprend par exemple des protéines mais aussi la pauvreté de ce dernier en bactéries qui sont indispensables à la digestion du lait.

En plus de réduire les nutriments dans la composition du lait, la pasteurisation arrive à transformer la qualité des graisses qui y sont présentes. Cela concerne généralement les omégas 3 et l’acide linoléique conjugué qui vont devenir du mauvais cholestérol.

Pour préserver votre santé, vous pouvez donc avoir recours aux fromages faits avec du lait cru. Ces derniers vous apporteront les différents nutriments dont vous avez besoin tout en favorisant l’élimination du mauvais cholestérol. Bien sûr, cela doit se faire de manière modérée.

Mensonge 5 : Prendre des médicaments contre le cholestérol

medicaments-cholesterol

Comme le risque par rapport à un taux de cholestérol élevé est autant communiqué, bon nombre d’entre nous sommes tentés de prendre des médicaments. Cela est même devenu une mode lorsque les régimes visant une diminution du cholestérol ne donnent plus les effets escomptés pour certains.

Mais ces derniers sont-ils réellement efficaces et utiles contre le mauvais cholestérol ?

Déjà, vous devez savoir qu’il existe plusieurs types de traitements contre le cholestérol élevé. Parmi les plus connus, un médecin peut par exemple vous prescrire des statines, des fibrates, ainsi que les résines.

En consommant des médicaments hypolipémiants de ce genre, vous bénéficierez de certains avantages. En ce qui concerne les statines qui sont le plus utilisés, vous verrez par exemple une baisse des LDL cholestérols et une petite hausse des HDL cholestérol.

Cependant, vous devez savoir que ces derniers comportent également des effets secondaires. Il ne faut, par exemple, pas oublier le fait que les statines agissent de manière à bloquer la synthèse du cholestérol dans le foie. Cela peut parfois entrainer des maladies graves étant donné que le cholestérol reste un élément essentiel au bon fonctionnement de votre corps.

Sur le plan musculaire, de nombreux patients présentent des douleurs mais également une toxicité musculaire à cause de la prise de statine. En plus de cela, leur méfait se retrouve aussi à travers une toxicité neurologique comme un manque de concentration et bien d’autres.

Dans certains cas, il se peut même que prendre des médicaments hypolipémiants de ce genre peut vous mener à augmenter le taux de mauvais cholestérol.

Pour préserver la santé de tout le monde, le Dr Francis de l’Impérial College de Londres ainsi que ses collègues ont décidé de mener une étude sur le sujet.

Selon son étude, il semblerait que cette méthode pour lutter contre le cholestérol ne serait pas aussi appropriée que ce que l’on peut croire.

En effet, un régime relevant de la mal bouffe entraine des effets qui ne sont pratiquement pas baissés par les médicaments hypolipémiants. Au contraire, cela pourrait entrainer une obésité, du diabète, de l’hypertension, des cancers et bien sûr, un impact sur le cholestérol.

Conclusion sur le cholestérol

Il reste encore de nombreux paramètres à connaitre sur cholestérol. Malgré les affirmations de certains médecins, ou certaines études, sa présence dans votre corps en bonne quantité est nécessaire. Afin de garder l’équilibre, il n’y a donc rien de mieux qu’une alimentation saine ainsi qu’une hygiène de vie appropriée.

Commentaires Facebook

Recherche

A propos de David Roussillon

David

 

A découvrir dans votre article :